lesage (mikael) (S.Mantey/L'Equipe)
à lire dans FF

A lire cette semaine dans Franc eFootball : Arbitrage vidéo, l'oeil de Moscou

Pour la première fois, l'assistance vidéo à l'arbitrage sera utilisée lors d'une Coupe du monde. Que peut-on en attendre ? FF verse quelques pièces au dossier.

C'est en mars dernier que la Fifa a pris la décision d'utiliser l'assistance vidéo lors de la Coupe du monde en Russie, deux semaines après que l'IFAB, l'instance qui fixe les règles du football, l'a introduite officiellement dans les lois du jeu. Les expérimentations conduites depuis deux ans dans différents pays et à l'occasion de plusieurs compétitions internationales (Coupe des confédérations, Coupe du monde des clubs...) ont livré des enseignements positifs. Notamment pour ce qui est de la supposée perte de temps liée à l'intervention de l'assistant vidéo.

En moyenne, celle-ci est de 55 secondes par match, de quoi relativiser son impact quand on sait que les pertes de temps sur les remises en jeu aux six mètres se montent à près de six minutes et que celles consécutives aux coups francs frôlent les neuf minutes. L'observation des données recueillies en Serie A lors de la saison 2017-18 fait ressortir d'autres indices rassurants avec la baisse du nombre des cartons, des simulations et des contestations. En Russie, l'assistance vidéo aura ainsi une occasion en or, sous les yeux du monde entier, de prouver son utilité et de combattre quelques idées reçues.

Rémy Lacombe
Arbitrage vidéo, l'oeil de Moscou, un dossier à retrouver dans le France Football actuellement en kiosques ou ici en version numérique.

A lire aussi

Réagissez à cet article
500 caractères max