Valverde a rendu hommage à Iniesta. (Reuters)
à lire dans FF

A lire cette semaine dans France Football, Andrés Iniesta, l'adieu à l'Homme-Barça

Après vingt-deux ans de présence, Don Andrés quitte son club de coeur fort d'un palmarès sidérant, symbole d'un style de jeu qu'il a nourri par son génie et sa vision du jeu.

«La balle vient à lui toute seule» selon Yaya Touré, son ex-équipier. «Il appartient au patrimoine de l'humanité» dixit son ancien coach Luis Enrique. Surtout le grand Pep Guardiola, qui fut à la fois l'idole, l'entraîneur et le maître à penser d'Andrés Iniesta qui dit avoir progressé dans sa compréhension du jeu «rien qu'en le regardant évoluer sur le terrain». Autant dire qu'à l'occasion du départ de l'immense milieu de terrain du FC Barcelone, après 674 matches en équipe première et trente-deux trophées (dont quatre Ligue des champions), compliments et hommages ont déferlé sur les épaules de l'enfant de Fuentealbilla.
Guardiola : «Andrés excelle dans la manière de recoudre les lignes sur le terrain».
Ce village de La Mancha où vit encore son grand-père, Andrés Iniesta l'a quitté en larmes à l'âge de douze ans. Une rupture qu'il saura transformer en apothéose, devenant aussitôt la perle de la Masia, le centre de formation du Barça, puis, dès dix-huit ans, la sensation de la Liga. Ensuite, sous les ordres de Frank Rijkaard, Pep Guardiola et Luis Enrique, il deviendra le discret seigneur de la flamme blaugrana, le lien magique d'un jeu révolutionnaire, attractif, fluide et victorieux, s'appliquant à délivrer des caramelos (passes parfaites) à ses prestigieux camarades avec une prédilection pour Leo Messi.

«Andrés excelle dans la manière de recoudre les lignes sur le terrain» a dit Pep Guardiola. Le FC Barcelone et les amoureux du joueur, si humble, si déterminé, vont devoir apprendre à aimer le football sans lui, ses petits pas de danseur, ses passes comme autant de lumière.
Christophe Larcher, avec Florent Torchut et Patrick Urbini
L'intégralité du dossier Andrés Iniesta (l'Homme-Barça, reportage à Fuentealbilla, analyse technique) est à retrouver dans France Football. Un numéro disponible en kiosques mardi ou dès lundi ou ici en version numérique.

A lire aussi

Réagissez à cet article
500 caractères max