(L'Equipe)
C'est mon avis

À lire cette semaine dans France Football, l'avis de Frédéric Hermel : «Juan Carlos Unzué, un vrai numéro 1»

Pour notre correspondant Frédéric Hermel, le coach du Celta Vigo Juan Carlos Unzué a démontré samedi à Barcelone (2-2), face à son ancien club, qu'il avait bel et bien l'étoffe d'un entraîneur principal.

Il y a des numéros 2 qui sont faits pour rester des numéros 2 et des numéros 2 qui deviennent logiquement des numéros 1. Juan Carlos Unzué entre dans cette seconde catégorie. Le coach du Celta Vigo l'a démontré de la plus brillante des manières, samedi, en rapportant un point très valeureux du Camp Nou et en privant le Barça d'une victoire que tout le monde en Catalogne donnait pour acquise (2-2). Unzué était l'adjoint de Luis Enrique lors de ses trois saisons sur le banc de l'équipe blaugrana, de 2014 à 2017, et, après avoir annoncé son départ, ce dernier avait proposé que son plus proche collaborateur prenne la relève.
En mai dernier, Unzué s'était déjà rendu célèbre pour avoir tenu tête à Neymar
Les dirigeants avaient jugé qu'Unzué ne faisait pas l'affaire, mais, le week-end dernier, la direction de jeu et les choix tactiques du technicien espagnol ont fait mouche. Et, le temps de cette rencontre, pris le dessus sur les décisions d'Ernesto Valverde. Une petite vengeance personnelle contre les responsables du Barça à laquelle cet homme élégant n'a pas fait allusion. Rappelons qu'en mai dernier, Unzué s'était déjà rendu célèbre pour avoir tenu tête à Neymar et lui avoir reproché sa mauvaise hygiène de vie. Dans sa tête, l'entraîneur né à Pampelune était déjà un numéro 1.

Frédéric Hermel

À lire aussi

Réagissez à cet article
500 caractères max