zidane (zinedine) (L.Argueyrolles/L'Equipe)
À lire dans FF

À lire dans France Football cette semaine : Tout là-haut, Zidane

Remporter trois Ligues des champions d'affilée, aucun entraîneur n'y était parvenu. Zizou l'a fait et entre encore un peu plus dans l'histoire.

Surréaliste conférence de presse de Zinédine Zidane une heure à peine après la victoire du Real Madrid samedi dernier. ZZ vient de remporter sa troisième Ligue des champions successive, une première pour un entraîneur dans l'histoire, mais toutes les questions tournent autour des déclarations de Cristiano Ronaldo et de Gareth Bale, qui laissent percer leur envie d'ailleurs. L'exploit est banalisé, pratiquement confisqué. Depuis janvier 2017 que ZZ a succédé à Bénitez, le camp des Zizou-sceptiques donne de la voix : «Facile de gagner quand on est à la tête d'un tel groupe... On jugera à la première crise...» Elle a fini par arriver, à l'automne dernier, après une saison 2016-2017 étincelante.

Lire aussi : Le football français rend hommage à Zinédine Zidane
Il a bossé, remporté ses duels tactiques face aux adversaires, fait des choix forts quand il le fallait et permis au talent de son groupe de gagner, encore et toujours.
Cette crise, on pourrait presque dire que Zidane l'attendait. Durant la tempête, une fois le titre perdu au Camp Nou et l'humiliation d'une élimination en Coupe du Roi, il n'a pas paniqué, est resté fidèle à ses principes, a refusé cet hiver, comme il l'avait fait l'été précédent, de modifier son groupe, de recruter. Il a passé un pacte avec ses joueurs : vous retrouvez votre niveau et on va au bout ensemble. Pour cela, il a fallu franchir le PSG, la Juve, le Bayern, que des candidats à la victoire finale, avant le triomphe face à Liverpool. Pour cela, il a bossé, remporté ses duels tactiques face aux adversaires, fait des choix forts quand il le fallait et permis au talent de son groupe de gagner, encore et toujours. Souvent on a dit qu'une bonne étoile l'accompagnait mais quand la chance se répète à ce point, on ne parle plus de coups de pouce du destin. Le Real, son Real est aujourd'hui à un tournant, il est appelé à changer cet été. Zidane le sait, il s'y est préparé. Une nouvelle étape se présente à lui. N'en déplaise aux sceptiques, l'histoire n'en a pas fini avec le double Z.

Patrick Sowden

A lire aussi

Réagissez à cet article
500 caractères max