Cruzeiro a bien cru marquer sur cette action contre l'Internacional mais le but a été refusé par l'arbitre.
BRE

Brésil : coup de frein au sommet et polémique

Aucune victoire pour le podium ce week-end. L'Internacional, comme Sao Paulo et Botafogo avant lui, n'a pas gagné... et aurait pu même perdre sans une décision controversée de l'arbitre.

Aucun des trois premiers du Brasileirão n'a gagné ce week-end. Après le nul du leader Sao Paulo face à Fluminense (1-1) et la défaite de Flamengo, le 3e battu à domicile par Ceara (1-0), l'Internacional (2e) a buté à son tour dimanche en fin de soirée sur la pelouse de Cruzeiro à Belo Horizonte (0-0). Cela aurait pu être pire pour le club de Porto Alegre : l'arbitre a refusé un but à Cruzeiro pour une faute peu évidente sur le gardien de l'Internacional, provoquant une grosse colère de l'entraîneur de Cruzeiro, Mano Menezes.

Le Palmeiras de Scolari revient dans le coup

Ce coup de frein au sommet sert les intérêts de la chasse : respectivement 4e et 5e, Grêmio (4-0 contre Botafogo, samedi) et Palmeiras, l'équipe entraînée par Luis-Felipe Scolari (2-1 chez le relégable Chapecoense), reviennent à six longueurs de la tête du classement.
Corinthians en échec, triplé pour Gabriel (Santos)
La 22e journée brésilienne
Le classement
Réagissez à cet article
500 caractères max