buffon (gianluigi) (CREMEL BENJAMIN/L'Equipe)
Étude

Buffon roi de la fidélité, lien entre stabilité et succès : la dernière étude de l''Observatoire du football CIES

L'Observatoire du football CIES a publié une étude sur la fidélité des joueurs évoluant dans les cinq grands championnats européens. Sans surprise, Gianluigi Buffon arrive en tête avec dix-sept années passées à la Juventus. Le groupe de recherche a également voulu établir un lien entre stabilité de l'effectif et succès.

La fidélité existe toujours dans le football. Dans sa dernière étude, l'Observatoire du football CIES a établi un classement des joueurs les plus fidèles parmi les clubs des cinq grands championnats européens. La première place revient à Gianluigi Buffon (40 ans). Le gardien italien a passé dix-sept saisons consécutives sous le maillot de la Juventus. Il devance son compatriote Sergio Pellissier (Chievo Vérone, 16,5 saisons). Andrés Iniesta (Barcelone) et Roman Weidenfeller (Dortmund) complètent le podium. Trois joueurs français de Ligue 1 se sont invités dans le top 10 : Laurent Pionnier, le gardien de Montpellier (15,5 saisons), Loïc Perrin, le capitaine exemplaire de Saint-Etienne (15) et Romain Danzé, le plus breton des joueurs de Rennes (12). Au total, soixante-et-un joueurs ont joué au moins dix saisons pour leur club actuel. Dans cette liste, on retrouve plusieurs noms bien connus comme Lionel Messi, Giorgio Chiellini, Sergio Ramos ou encore Michael Carrick. L'international français Franck Ribéry en est aussi après avoir passé plus d'une décennie au Bayern Munich (11 saisons).
 
En outre, le groupe de recherche s'est aussi penché sur les clubs dont le joueur le plus fidèle n'y a disputé que quatre saisons. Ils sont cinq dans ce cas-là, dont deux qui évoluent en Ligue 1. En plus de la Fiorentina, Crotone et Getafe, Nice et Caen sont concernés. Du côté des Aiglons, les joueurs les plus fidèles s'appellent Alassane Pléa et Simon Pouplin, arrivés à l'été 2014. Même constat pour les Normands, orphelins de l'emblématique Nicolas Seube qui avait disputé seize saisons avec Caen. Désormais, les anciens du Stade Malherbe se nomment Rémy Vercoutre, Julien Féret, Damien Da Silva et Hervé Bazile.

La stabilité synonyme de succès ?

Par le biais de ce rapport mensuel, l'Observatoire du football CIES a cherché à démontrer l'importance «d'une planification à long terme pour les clubs de football à travers le prisme de la stabilité de l'effectif.» Le groupe s'est basé sur un échantillon composé des joueurs présents au 1er octobre dans les clubs de première division de 31 associations membres de l'UEFA, sur une période qui s'étend de 2009 à 2017. Faut-il beaucoup recruter pour gagner ? Pas sûr. La conclusion de cette étude révèle un lien entre stabilité de l'effectif et succès. «Les équipes les plus performantes ont des effectifs plus stables que les clubs moins compétitifs. Entre 2009 et 2017, les champions du big-5 avaient en moyenne seulement un joueur recruté en cours d'année sur quatre membres de l'effectif. Cette proportion peut être considérée comme une référence pour se donner les meilleures chances de succès», indique-t-il dans son rapport. De plus, il alerte les instances gouvernantes du football sur l'instabilité croissante des équipes en Europe. Au 1er octobre 2017, 44,9% des joueurs avaient été recrutés en cours d'année (contre 36,7% en 2009). Le groupe se dit inquiet des conséquences de cette évolution et demande une régulation plus forte pour lutter contre les inégalités économiques entre les clubs.

À lire aussi

Réagissez à cet article
500 caractères max
Kenzou 16 avr. à 23:05

Un grand gardien de but certes mais ses propos après le match sur l’arbitre anglais qui n’a fait qu’appliquer le règlement , ne sont pas à la hauteur de sa classe mondiale .A 40 ans , on doit être plus sage.