(L'Equipe)
Ligue 1

Ces joueurs de Ligue 1 qui gagneraient à être connus

Il y a le Championnat des équipes de tête, celui des stars et des paillettes. Et il y a l'autre, avec moins de strass, certes, mais assurément quelques bons éléments de Ligue 1. FF met un coup de projecteur sur ces joueurs méconnus qui se sont illustrés sur la première moitié de saison.

Ruben Aguilar (défenseur, Montpellier)

À l'instar de son compère de défense Nordi Mukiele (20 ans), Ruben Aguilar (24 ans) mérite un peu plus de crédit au vu de sa première partie de saison. Il n'a ni marqué, ni délivré de passe décisive, mais a brillé par son activité incessante dans son couloir droit. Devenu indéboulonnable dans la défense à cinq concoctée par Michel Der Zakarian, Aguilar a les qualités du latéral moderne, solide en défense et intéressant dans son apport offensif. Et si le rempart héraultais a été ultra hermétique sur la phase aller (seulement 13 buts encaissés, meilleure défense du Championnat), c'est en bonne partie grâce à l'ancien Auxerrois.

Lire : Aguilar : «J'ai encore tout à prouver»

Martin Terrier (attaquant, Strasbourg)

Le LOSC, qui ne l'a utilisé qu'à onze reprises la saison dernière, a pensé à le prolonger jusqu'en 2021, avant de l'envoyer en prêt dans la foulée à Strasbourg. Martin Terrier aurait pourtant fait du bien aux Dogues dès cette saison, lui qui totalise trois buts et deux passes décisives en quatorze apparitions en Championnat avec les Alsaciens. Il a aussi fait son trou en Espoirs, avec lesquels il a inscrit 7 buts en 5 matches. Martin Terrier est un pur attaquant, intelligent dans le placement et très adroit face au but. Et à seulement 20 ans, il est une des belles promesses du Championnat de France.

James Léa-Siliki (milieu de terrain, Rennes)

Le Rennais n'avait gratté que douze petites minutes en Ligue 1 la saison passée, mais a clairement progressé et compilé ainsi 17 apparitions en Championnat sur cette phase aller. Essayé en début de saison par Christian Gourcuff, il s'est imposé au fur et à mesure et l'arrivée de Sabri Lamouchi lui a permis de continuer sur sa lancée. À 21 ans, le natif de Sarcelles compte deux passes décisives à son actif. Il a la palette du milieu axial complet, avec une capacité à fluidifier le jeu et à se projeter vers l'avant. Il peut être une belle promesse pour les années à venir.

Kenny Lala (défenseur, Strasbourg)

Après avoir fait ses classes au Paris FC, Kenny Lala s'est aguerri dans le nord de la France, à Valenciennes d'abord, où il a joué en Ligue 1, puis à Lens. La saison passée, il a été un élément majeur pour les Sang et Or (37 matches de Ligue 2, un but et trois passes décisives). Le Martiniquais au profil offensif et au gros volume de jeu s'affirme cette saison comme une valeur sûre à son poste de latéral droit, n'hésitant pas à provoquer balle au pied pour apporter le danger devant. Le club alsacien, qui l'a chipé au club nordiste l'été dernier, ne peut que se réjouir d'avoir un élément aussi solide dans ses rangs en vue de la lutte pour le maintien.

Saîf-Eddine Khaoui (milieu de terrain, Troyes)

Le milieu de terrain prêté par l'Olympique de Marseille est le chef d'orchestre de l'équipe auboise cette saison. Barré la saison dernière sur la Canebière (seulement 141 minutes jouées), le Franco-Tunisien natif de Lyon totalise quatre buts et deux passes décisives en 18 matches de Ligue 1. Positionné en numéro 10, le gaucher est très à l'aise techniquement et apporte sa faculté à faire la différence dans les duels. Ses prestations à Troyes ont d'ailleurs tapé dans l'œil de clubs allemands, comme le Borussia Mönchengladbach et Wolfsburg.

Mehdi Abeid (milieu de terrain, Dijon)

Après des piges en Angleterre (Newcastle), en Écosse et même en Grèce (Panathinaikos), Mehdi Abeid, ancien Lensois, a retrouvé la France en août 2016. Le milieu de terrain algérien (25 ans), artisan du maintien du DFCO l'an passé (3 buts et 2 passes décisives), a été freiné par une blessure au genou à l'été qui l'a écarté des terrains pendant cinq mois. Il a donc manqué le début du Championnat. Puis il a retrouvé sa place dans le onze d'Olivier Dall'Oglio, en jouant tous les matches depuis la 10e journée, et fait à nouveau étalage de sa qualité de passe, précieuse dans le jeu offensif du club bourguignon.

Harisson Manzala (milieu de terrain, Amiens)

Harisson Manzala a joué la totalité des matches d'Amiens cette saison, pour deux buts et une passe décisive. Lui qui était dans l'impasse au Havre s'est refait une santé en étant transféré à Amiens en août 2016. Il a réussi une deuxième partie de saison canon avec le club picard, en totalisant cinq buts et trois passes décisives en 19 matches de Ligue 2, et permettant à son équipe de monter en Ligue 1 au printemps. Christophe Pélissier continue de faire confiance cette saison au milieu offensif de 23 ans, qui apporte vitesse et impact sur son côté gauche.

Kelvin Amian (défenseur, Toulouse)

À seulement 19 ans, Kelvin Amian est indiscutable dans le onze type de Pascal Dupraz cette saison. Fort de 22 apparitions l'an passé, ce pur produit du centre de formation toulousain en totalise déjà 18 sur cet exercice, assorties d'une passe décisive contre le PSG (6-2). L'international français U21 (5 sélections) a la polyvalence pour lui, puisqu'il est capable d'évoluer à tous les postes en défense. Conscient de son potentiel, Toulouse a blindé sa pépite en le prolongeant jusqu'en 2021.
Jérémy Nédélec
Réagissez à cet article
500 caractères max
karimbetoak 13 janv. à 9:15

Excellent dans l'équipe,Kelvin prouve que Toulouse sait dénicher de très bons joueurs.J'espère que nous saurons dénicher d'aussi bons joueurs en attaque car en ce moment c'est pas trop ça malgré le léger mieux constaté depuis le début de l'année 2018