CHL

Chili : «Sampaoli veut quitter le navire»

La Fédération chilienne de football a mis un terme jeudi aux négociations avec Jorge Sampaoli, censées décider de son maintien ou de son départ de la sélection nationale, faute «d'accord sensé» entre les deux parties, a annoncé le dirigeant Gaspar Goycoolea jeudi. «Malheureusement il n'y a eu aucune possibilité d'avancer, en prenant en compte la volonté manifestée publiquement et en privé de Jorge Sampaoli de quitter le navire», a-t-il ajouté.

Le technicien argentin, qui a permis au Chili de remporter sa première Copa America il y a six mois et été nommé parmi les trois coaches finalistes au titre de coach de l'année 2015, avait laissé entendre mercredi que son départ était imminent, se déclarant «otage» de son contrat avec la Fédération, avant de reporter sa décision en déclarant vouloir «continuer à vivre» au Chili. Arturo Salah, nouveau président de la Fédération chilienne depuis début janvier, avait refusé de le libérer à moins qu'il ne s'acquitte de six millions de dollars, comme le prévoit sa clause de départ. Lié jusqu'en 2018 avec la "Roja", Sampaoli refuse de payer cette clause libératoire qu'il lui est «impossible» de régler. «Nous étions disposés à réduire la clause de manière significative, et lui donner la possibilité de payer en différé (...) cela a été malheureusement rejeté par l'entraîneur», a précisé M. Goycoolea.
Réagissez à cet article
500 caractères max