Clément Chantôme espère apporter plus au RC Lens. (Joël Domenighetti)
Ligue 2 - Lens

Clément Chantôme (Lens) : «On est encore instables»

Clément Chantôme, milieu défensif du RC Lens, en déplacement au Havre samedi (15h15), vante les progrès de son équipe. Mais aussi son manque de confiance.

« Comment jugez-vous le succès de votre équipe face à Niort lundi (3-1) ?
Il était important de sortir de la zone de relégation, de ne plus être barragiste (Lens est 17e avant la 16e journée). Sur nos derniers matches et face à Niort, on a été beaucoup plus cohérents dans ce que l'on proposait. Ce n'est jamais évident de sortir d'une spirale négative. C'est bien car notre objectif est d'être mieux au classement d'ici la trêve hivernale. Il n'y a pas d'objectif précis en termes de points. Si on peut viser plus haut, on ne se gênera pas. On veut recoller un maximum avec les équipes plus haut que nous au classement afin d'avoir une deuxième partie de saison plus intéressante.

Sur le plan personnel, quelles sont vos sensations?
Le fait d'enchaîner me fait du bien. D'autant plus que je sortais de nombreux pépins physiques. J'ai connu deux années de galères. J'ai repris en octobre et j'ai bien travaillé avec les kinés. Je retrouve des sensations. Mais je n'ai fait que trois matches. On ne récupère pas son niveau comme ça après une longue blessure. J'arrive déjà à enchaîner sans douleur. Cela me permet de monter en puissance. J'espère apporter plus. Je suis à 70, 80%, sur la bonne voie.

A quel genre d'opposition vous attendez-vous au Havre samedi?
Pour être honnête, je n'ai pas regardé le classement du Havre avant ce point presse. Ils sont 5e ou 6e (7e)? Ils vont vouloir l'emporter pour se rapprocher du podium. Cela va ressembler à nos derniers matches. Leur équipe va nous attendre et essayer de nous contrer. Il faudra être précis et sérieux.
«Après deux ans de galères, j'avais l'impression de ne servir à rien»
Car votre équipe connaît encore des passages difficiles pendant les matches ?
On ne peut pas nier qu'il y a un manque de confiance. C'est très compliqué de la retrouver après huit défaites (pour un total de neuf en L2 cette saison). En fonction des événements, la confiance peut s'effriter un peu. On est encore instables mais c'est normal. Les résultats apporteront cette stabilité. Et la confiance qui va avec. Le point positif, c'est qu'on a quand même eu énormément d'occasions et de situations de but face à Niort.

Ressentez-vous une certaine pression puisque l'on attend beaucoup de vous du fait de votre expérience ?
Je ne ressens pas cette pression. Je suis venu ici pour retrouver du plaisir et être bien sur le terrain. Après deux ans de galères, j'avais l'impression de ne servir à rien. Donc je m'investis. Si je peux apporter cette expérience, notamment auprès de mes jeunes coéquipiers, ce sera bien.

Les équipes du haut du tableau doivent-elles jauger du vrai niveau de votre équipe ?
Nous voulons engranger beaucoup de points à domicile. Et faire de bons matches à l'extérieur pour grappiller des points. Si on parvient à faire des résultats contre ces équipes-là, cela se fera naturellement. Mais ce que l'on propose dans le jeu aujourd'hui n'a, de toute façon, rien à voir avec notre début de saison.

Resterez-vous à Lens, où vous êtes prêté, l'été prochain?
Je dois retourner à Rennes en fin de saison mais vu les derniers changements (président et entraîneur), on verra ce qu'ils attendent de moi. Pour le moment, je veux faire le maximum pour Lens. Il y a aura des discussions avec les dirigeants. Je ne suis fermé à rien.»
Réagissez à cet article
500 caractères max