LA CAN, TOUTE UNE HISTOIRE (5/7)

CAN 2012 : Didier Drogba (Côte d'Ivoire) et le penalty maudit

Jusqu'à la veille du coup d'envoi de la 31e CAN, retrouvez chaque jour un moment fort de l'histoire de la compétition. Ce mercredi, le récit de la finale de 2012 qui a opposé la Zambie et la Côte d'Ivoire, au cours de laquelle Drogba a vu le titre s'envoler pour la deuxième fois.

Stade d'Angondjé, Libreville. 69e minute. Gervinho, fauché dans la surface, obtient un penalty. C'est Didier Drogba, le capitaine, qui va tirer. En tribune, le président de la République de Côte d'Ivoire Alassane Ouattara se réjouit. Et pour cause : la Zambie et la Côte d'Ivoire n'ont toujours pas réussi à se départager, à près de 20 minutes de la fin. Les Eléphants, favoris, n'ont pas ouvert le score. L'occasion est trop belle. L'attaquant de Chelsea se positionne. Il a déjà marqué trois buts dans cette compétition, mais a raté un penalty contre la Guinée équatoriale, en quarts de finale (3-0). Il s'avance, frappe du pied droit. Le gardien de la Zambie, Kennedy Mweene, choisit la droite. C'était au centre. Mais c'est surtout au-dessus de la barre. Mweene exulte, comme si le plus dur était déjà fait.

La suite de la rencontre lui donne raison. Le trophée se joue aux tirs au but, et la Côte d'Ivoire envoie son premier tireur. Quand Drogba s'élance, en cinquième position, aucun des quatre joueurs de chaque camp n'a raté son tir. L'ancien Marseillais ne se laisse pas perturber par son premier raté, et permet aux Eléphants de prendre l'avantage. C'est Mweene, le gardien qui lui faisait face auparavant, qui s'occupe de marquer le suivant. 5-5, 6-6, 7-7. Jusqu'à ce que Gervinho se manque, et que Sunzu n'en profite. Les Chipolopolos remportent la CAN pour la première fois de leur histoire. «On peut perdre une finale en étant la meilleure attaque et la meilleure défense», prophétisait presque Hervé Renard, sélectionneur de la Zambie, la veille de cette finale. La Côte d'Ivoire s'incline en finale, sans avoir pris un seul but dans toute la compétition.

Meilleur buteur de la compétition

C'est surtout l'écho d'un souvenir douloureux pour les Eléphants, celui de la CAN 2006 en Egypte. Après avoir soulevé le trophée en 1992, la Côte d'Ivoire rêve d'un second succès. Il s'agit pour l'occasion de la première participation de Didir Drogba. Il signe trois réalisations en six matches : contre le Maroc (0-1), la Libye (1-2) et le Nigeria en demi-finale (0-1). Déjà, cette année-là, les Eléphants restent muets en finale contre le pays hôte. Les spectateurs du Stade International du Caire s'apprêtent donc à assister aux tirs au but, les sixièmes d'une finale de CAN. Drogba s'avance le premier. Le tir est bien placé sur la gauche, mais Essam El-Hadary, le portier Egyptien, est impérial. Le pays organisateur l'emporte 4 tirs à 2.

Au cours de la même année, Drogba est élu joueur africain de l'année par la Confédération Africaine de Football (CAF), malgré cette défaite en finale de la CAN. Il s'offre même un doublé en remportant à nouveau cette récompense individuelle en 2009. Par la suite, il sera élu meilleur buteur de la compétition en 2012. S'il n'a jamais soulevé ce trophée, pourtant frôlé à deux reprises, il n'en est pas moins un joueur emblématique de la Coupe d'Afrique des Nations.
Cindy Jaury

A lire aussi

Réagissez à cet article
500 caractères max