Soccer Football - World Cup - Group B - Portugal vs Spain - Fisht Stadium, Sochi, Russia - June 15, 2018   Portugal's Cristiano Ronaldo celebrates scoring their third goal to complete his hat-trick    REUTERS/Carlos Barria (Reuters)
CM 2018 - Groupe B

Coupe du monde : un Cristiano Ronaldo légendaire permet au Portugal d'arracher le nul face à l'Espagne

Encore un match qui se joue dans les derniers instants ! Le Portugal et l'Espagne nous ont offert une rencontre incroyable avec un scénario complètement dingue. À deux minutes de la fin, Cristiano Ronaldo a signé un triplé pour offrir le nul à son pays (3-3). Fou !

La leçon : Incroyable Cristiano Ronaldo, un Portugal-Espagne qui restera dans les mémoires

Question niveau et qualité de jeu, ce Mondial 2018 a véritablement débuté avec cet affrontement au sommet entre le Portugal et l'Espagne ! Quel régal ! Les deux sélections nous ont offert un sacré spectacle avec une bonne dose de suspense au regard du scénario. C'est parti très vite avec un penalty dès la 3e minute pour une faute de Nacho sur Cristiano Ronaldo qui se faisait justice (1-0, 4e). L'Espagne ne paniquait pas et prenait le jeu à son compte pour égaliser assez rapidement grâce à Diego Costa. Après un duel assez discutable avec Pepe (le VAR n'a rien dit), Costa mystifiait Fonte avant d'armer une belle frappe aux seize mètres (1-1, 24e). La Roja montait toujours plus en puissance et on se disait qu'elle allait alors rapidement prendre le leadership. C'était sans compter sur David De Gea, coupable d'une incroyable erreur sur une frappe de Cristiano Ronaldo pourtant à sa portée (2-1, 44e). Luis Arconada y a sûrement vu là une dédicace de la part du portier espagnol.
Un triplé pour CR7.
Cette intensité folle se poursuivait après le repos quand la rencontre grimpait encore en température : l'Espagne renversait tout en trois minutes. Après une combinaison sur coup franc, Busquets servait Diego Costa, encore lui, au centre pour une conclusion pleine de rage et de puissance (2-2, 55e). Avant de voir Nacho armer une somptueuse demi-volée parfaitement équilibrée à l'extérieur de la surface qui entrait à l'aide du poteau de Rui Patricio (2-3, 58e). Fou ! Derrière, l'Espagne pensait gérer son avance, n'étant pas véritablement inquiété par son adversaire. Mais une faute bête de Piqué sur Cristiano Ronaldo offrait un coup franc de la dernière chance au Portugal. Le Ballon d'Or 2017 se concentrait, s'élançait et envoyait le cuir dans les filets de De Gea (3-3, 88e). Provoquant un véritable délire dans le stade. Pour au final un match nul absolument fabuleux.

Le gagnant : Oui, Diego Costa a sa place dans cette Roja

Cristiano Ronaldo est évidemment un gagnant de cette soirée. Mais du côté de l'Espagne, si beaucoup estiment que son profil ne colle absolument pas avec la philosophie espagnole et qu'il est loin d'être populaire au sein de l'opinion dans son pays, Diego Costa jouait déjà gros pour cette ouverture de Mondial. On se souvient de sa Coupe du monde 2014 ratée. C'est clair : il lui manquait une marque dans une grande compétition. Son efficacité face au Portugal va sûrement lui rendre service et lui allouer la confiance dont il a besoin. Loin d'être abreuvé de ballons face aux Portugais, l'attaquant de l'Atlético Madrid a été froid comme une lame. Dans son style. Mais au-delà de ses deux buts, il a tout de même réussi à apporter sa pierre à l'édifice, participant parfois activement à quelques actions aux abords de la surface. Son jeu en déviation a d'ailleurs été assez efficace. Et sa sortie a plutôt été préjudiciable aux siens. Son rôle pivot a manqué. Dommage pour l'Espagne qui nous a rassuré après la tempête du milieu de semaine et l'éviction de Lopetegui. Son jeu de passe si fluide et certaines séquences collectives ont été absolument magiques. Mais entre la bourde de De Gea et le génie de Cristiano Ronaldo, elle n'a pas pu espérer mieux...

Le perdant : David De Gea ne nous a pas habitué à ça

C'est une des surprises du soir : la fébrilité et la prestation assez désastreuse de David De Gea. Considéré, à juste titre, comme l'un des meilleurs portiers de la planète, le gardien de Manchester United est passé à côté de son match. Pourtant, il n'a été que très peu inquiété par les rares offensives percutantes de ses adversaires. Mais à chaque fois qu'il a été sollicité, il y a eu danger dans sa surface. On pense bien sûr à cette "Arconada" sur le deuxième but de CR7, mais aussi à cette sortie bien hasardeuse alors que Piqué était au duel avec la star du Real Madrid en fin de rencontre. Très étrange. Un gros avertissement pour lui.
Timothé Crépin 
Réagissez à cet article
500 caractères max
chlounes 16 juin à 11:55

sur le 2e but de Ronaldo on voit Ramos attraper par l’épaule le passeur portugais Guedes et le jetter au sol devant l’arbitre. Cet agresseur de joueurs impuni ne changera pas comme lors de la finale de la coupe d’Europe remportée sans gloire par son club le Real. Il avait provoqué la grave blessure de luxation de l’épaule de l’attaquant de Liverpool Salah. Ce dernier sorti en début de match est privé pour l’instant de coupe du monde. Grave, très grave, trop grave.

chlounes 16 juin à 11:54

sur le 2e but de Ronaldo on voit Ramos attraper par l’épaule le passeur portugais Guedes et le jetter au sol devant l’arbitre. Cet agresseur de joueurs impuni ne changera pas comme lors de la finale de la coupe d’Europe remportée sans gloire par son club le Real. Il avait provoqué la grave blessure de luxation de l’épaule de l’attaquant de Liverpool Salah. Ce dernier sorti en début de match est privé pour l’instant de coupe du monde. Grave, très grave, trop grave.

cm13 16 juin à 11:51

Le king du Portugal et d Europe bravo Cristiano!!

cm13 16 juin à 11:50

Le plus grand joueur qui est en se moment

joao_39 15 juin à 22:59

Faudra qu'on m explique à quoi ça sert la vidéo parceque la il y a un problème