sabaly (youssouf) dembele (ousmane) (MICHEL VINCENT/L'Equipe)
Ligue 1 - 29e journée

Dembélé (encore !) capitaine de l'équipe type de FF

Etincelant face au FC Nantes, Ousmane Dembélé a frôlé la partition parfaite. Il est accompagné dans le onze type de FF par deux Niçois et trois Lyonnais notamment. En 4-3-3.

Les notes

Laurent Pionnier (Montpellier) : 8*
 
Fabinho (Monaco) : 6*
Ismaël Traoré (Angers) : 7*
Adama Soumaoro (Lille) : 6*
Jérémy Pied (Nice) : 7*
 
Maxime Gonalons (Lyon) : 7*
Benjamin André (Rennes) : 7*
Mahamane Traoré (Nice) : 8*
 
Rachid Ghezzal (Lyon) : 8*
Ousmane Dembélé (Rennes) : 9*
Alexandre Lacazette (Lyon) : 7*

Le zoom : Ousmane, qu'est-ce que tu nous fais là ?

On ne s’attendait pas à ça. A vrai dire, avec le départ d’Anthony Martial à Manchester United et la grave blessure de Nabil Fekir, on se disait que - sans parler de l’ogre Paris-SG - les fuoriclasse avaient fui notre Championnat de France. Certes, quelques manieurs de ballons nous mettent parfois un pansement sur le cœur comme l’élégant Hatem Ben Arfa, le très prometteur Georges-Kévin Nkoudou ou encore Wissam Ben Yedder sur quelques accélérations et crochets. Mais le manque de qualité intrinsèque nous a parfois fait souffrir. Et puis Ousmane Dembélé est arrivé... Comme une fulgurance et aujourd’hui une évidence. On ne l’a pas vu venir, tellement il est vite arrivé, lancé dans son couloir à la corde. En 17 rencontres de Ligue 1, le natif de Vernon est déjà entré dans les esprits et chaque week-end, il rappelle et expose à la figure de tous ce que c’est que le football. Du plaisir, du jeu, de l’envie. Exit les petits calculs et les culs serrés. Le gamin explose tout sur son passage. 
 

Merci pour la vague de fraîcheur qu'on prend tous en pleine poire !

Dans une rencontre qui sentait la poudre et coûtait cher pour une place en Europe, Dembélé est arrivé décontracté. Comme à son habitude. Tellement tranquille qu'il a d’emblée percé les filets des Canaris dès la première minute de jeu sur un bon vieux pointu des familles. Facile. Le minot de 18 ans a poursuivi son récital avec un coup franc que personne n’a osé toucher pour lui offrir un deuxième but. Avant la percée qui nous a tous fait battre la chamade (même les supporters nantais à n’en pas douter...). Port altier, tête haute, cuir collé au pied, Dembélé déboule et anéantit Cana sur un crochet dévastateur avant de loger la gonfle à l’opposé. Sublime. Un hat-trick, des slaloms et toujours en lui cette envie d’aller provoquer, de faire mal à l’adversaire. Merci pour la vague de fraîcheur qu’on prend tous en pleine poire Ousmane ! On ne s’attendait pas à ça.

J.T.
Réagissez à cet article
500 caractères max