Le 16/07/2013 à 11:01:00 | Mis à jour le 16/07/2013 11:09:09

Vu dans FF

Di Matteo : «Fier de ce que j'ai fait à Chelsea»

Roberto Di Matteo s'exprime très rarement. Mais le technicien italien a accepté de briser le silence pour France Football. Il s'est confié, chez lui, à Londres, évoquant avec sensibilité de nombreux thèmes. «Il y a eu des contacts avec le PSG», déclare-t-il notamment. Voici quelques extraits supplémentaires.

 
 
Roberto Di Matteo s'est confié à France Football. (L'Equipe)
 

«Roberto, d’ici un an, on vous reverra sur un banc ?
Oui, je le pense vraiment. Je suis prêt, je serai prêt. Pour un bon projet.

Avez-vous pleuré quand vous avez été relevé de vos fonctions à Chelsea le 21 novembre 2012 ?
C’est une question personnelle à laquelle je ne veux pas répondre.

Vous auriez rencontré le succès si vous étiez resté à la tête de l’équipe ?
Je pense vraiment que oui. Oui, oui. J’en suis convaincu. J’étais convaincu que le changement de type de jeu aurait porté ses fruits. Mais il est devenu très difficile de travailler pour un entraîneur. Les coaches restent en place très peu de temps : une saison, dix-huit mois. C’est une exception de réussir à rester trois ans dans un club.

Comment décrivez-vous Roman Abramovitch ?
Au-delà du foot, le boss est une personne aimable, avec qui tu peux être bien. Le boss est une personne fondamentalement bonne, au-delà de tout. Je ne suis en rien en colère par rapport au boss. L’été 2011, je lui avais dit que l’on gagnerait la C1. Quand on l’a remportée, je le lui ai rappelé à Munich (lieu de la finale).

«Les deux matches modèles pour moi, par rapport à ma manière de voir le foot, ce sont nos succès à Tottenham (4-2, le 20 octobre 2012) et Arsenal (2-1, le 29 septembre 2012)»

Abramovitch vous a-t-il remercié dans le vestiaire à Munich après le sacre contre le Bayern (1-1, 4-3 aux t.a.b.) ?
Il était très satisfait de tout le monde. C’était une soirée historique pour Chelsea. La première fois que ce club gagnait la C1, le fait qu’avec cette victoire on se qualifiait pour la Ligue des champions la saison suivante. On a beaucoup fait la fête.   

Vous avez bu de la vodka ou du champagne ce soir-là ?
Ni l’un ni l’autre. Je ne bois pas de champagne. Je me rappelle très bien avoir bu du vin, un Tignanello.    

Ce sera une fierté à vie d’avoir été le premier entraîneur de Chelsea à gagner la C1 avec ce club ?
Absolument, oui. Ça restera toujours dans l’histoire du club. Et ça, personne ne l’enlèvera. Je suis fier de ce que j’ai fait à Chelsea, de l’empreinte que j’ai laissée auprès des gens, des tifosi, du club, de certains joueurs.     

Votre victoire contre Naples en huitième de finale retour de la C1 en 2012 (4-1, a.p.), après avoir perdu 3-1 à l’aller, n’est-ce pas le match référence pour vous comme entraîneur ? Grinta incroyable, football total !
Non. Les deux matches modèles pour moi, par rapport à ma manière de voir le foot, ce sont nos succès à Tottenham (4-2, le 20 octobre 2012) et Arsenal (2-1, le 29 septembre 2012). A l’Emirates, on avait contrôlé le match avec les trois amigos, Mata, Hazard, Oscar. La saison précédente, j’avais pris l’équipe en mars, il n’y avait pas le temps pour mettre en place des choses nouvelles.

«La renaissance de la défense à trois, c'est une chose intéressante»

Vous estimez être un entraîneur offensif ?
Ah oui. Malheureusement, les gens se sont focalisés sur deux ou trois de nos matches (la demi-finale de la C1 contre le Barça et la finale contre le Bayern, ndlr).

Y a-t-il quelque chose au niveau tactique que vous regardez avec intérêt ?  
Ces dernières années, il y a eu la renaissance de la défense à trois, c’est une chose intéressante. Il faut attendre des confirmations pour savoir si ça peut être un système gagnant au plus haut niveau international. La Juve vient de gagner deux Scudetti de suite avec ce dispositif, même si elle avait commencé avec quatre hommes derrière en 2011. Naples joue également avec une défense à trois. Est-ce que Mazzarri continuera ainsi à l’Inter ? Zola fait ça à Watford. Moi, comme entraîneur, j’ai toujours utilisé la défense à quatre.

«Ma principale qualité comme entraîneur ? Le fait d'impliquer l'équipe dans un projet, de les faire croire en un projet»

Vous jouerez à trois derrière quand vous reviendrez entraîneur ?
Je ne sais pas. Je suis en train de suivre ça, voir si ça peut être valide.

Quelle est votre principale qualité comme entraîneur ?
Le fait d’impliquer l’équipe dans un projet, de les faire croire en un projet. Et le rapport de respect que j’ai avec les joueurs. Je suis toujours en contact avec beaucoup de joueurs avec qui j’ai travaillé.    
 
Parmi les choses délicates dans votre vie, il y a votre sœur, cinq ans plus âgée que vous, qui est non-voyante…
Ma sœur est née voyante. Mais à cause d’une rétinite pigmentaire, décelée quand elle avait douze ans, sa vue s’est détériorée. Et trois-quatre ans après, elle a perdu la vue. A l’époque, j’étais jeune, je ne comprenais pas bien la situation. Pour mes parents, ce fut tragique. Ma sœur vit en Italie, elle a un travail, une famille, un enfant. Quand je jouais à Chelsea, elle venait assez souvent assister à mes matches au stade. La finale de la C1 à Munich, elle l’a suivi devant la télé avec ma mère. Pour moi, la force que tu peux trouver dans ta famille, c’est la base. Je suis dans une famille très unie, ça été très important. Nous avons l’espoir que les chercheurs découvrent une méthode pour faire voir les non-voyants, nous suivons de près les dernières technologies.»

Propos recueillis par Yoann RIOU, à Londres

A lire, ce mardi dans France Football, la suite de l’interview accordée par Roberto Di Matteo : «Je ne suis pas un utopiste».

 
Article précédent
Hazard espère Rooney
Article suivant
Albiol quasi à Naples
 

Reagissez a cet article

Login (Email) :

Mot de passe : Mot de passe oublié ?

 

Votre commentaire (500 caractères restants)

 
Les dernières news
24/04 C3 - Demies Séville n'a pas tremblé
24/04 C3 - Demies Benfica peut y croire
24/04 ANG - Southampton Schneiderlin incertain
24/04 CM - COL Medina très incertain
24/04 C3 - Séville-Valence Mathieu titulaire, pas Gameiro
24/04 C3 - Benfica-Juve Tevez est là, pas Vidal
24/04 CM 2014 - BRE Scolari donne huit noms
24/04 Libertadores Ronaldinho dans ses oeuvres
24/04 Euro 2020 Bruxelles candidate
24/04 CM - Violences «Un deal avec les gangs» ?
23/04 C1 - Bayern «Il reste un autre match»
23/04 L1 - OL «Pas des robots»
23/04 ANG - Chelsea Mourinho épinglé par la FA
23/04 L1 - 34e j. Paris y est presque
23/04 L1 - 34e j. Lyon va à l'essentiel
23/04 ANG - Liverpool Anfield va être agrandi
23/04 ANG - Liverpool Anfield va être agrandi
23/04 L1 - Bordeaux Lésion pour Hoarau
23/04 L1 - OL Gomis sur le banc
23/04 ANG - MU Scholes assistera Giggs
23/04 ESP - Barça L'appel est suspensif
23/04 C1 - Demi-finale aller Real-Bayern, faites vos choix !
23/04 ALL - Nuremberg Verbeek limogé
23/04 L1 - Evian Sabaly a fait son nid
23/04 Coupe - Rennes Mbengue forfait pour la finale
22/04 C1 - Chelsea «Aussi déterminés qu'eux»
22/04 C1 - Chelsea Terry sort à son tour
22/04 ESP - Malaga Camacho jusqu'en 2019
22/04 ANG - Arsenal Un an après, Diaby a rejoué
22/04 C1 - Chelsea Coude déboité pour Cech
22/04 C1 - Bayern «Le Real reste le Real»
22/04 C1 - Bayern Van Buyten rentre à Munich
22/04 L1 - Lyon Bedimo est bien présent
22/04 L1 - PSG Sans Ibra ni Motta
22/04 C1 - Real Madrid «Ni favoris, ni victimes»
22/04 ALL - Dortmund Deux semaines sans Kehl
22/04 ALL - Hertha Deux mois pour Lustenberger
22/04 C1 - Real Marcelo sera remplaçant
22/04 ANG - Everton Un mois pour Mirallas
22/04 C1 - Asie Le tenant passe en 8es
22/04 L1 - Toulouse «Se rapprocher du 5e»
22/04 L1 -Valenciennes Legrand ne mettra plus d'argent
22/04 L1 - ETG Mongongu forfait
22/04 L1 - Valenciennes Bahebeck s'excuse
22/04 C.Ligue - Lyon Thiago Motta : Garde s'excuse
22/04 ANG - Manchester Moyes est limogé
22/04 C1 - Chelsea Le jeu passe par eux
22/04 L1 - PSG Ibra de retour
 
Cette semaine dans FranceFootball hebdomadaire
S'identifier
Actu Clubs

Commission de discipline du 24 avril

Réunie ce jeudi 24 avril à Paris, la Commission de discipline de la LFP n'a infligé aucune sanction au... Lire la suite

Yohan Eudeline de retour pour Lens-SCO

Lors de la rencontre de la 33ème journée de Ligue 2 à Clermont, Yohan Eudeline a été exclu pour... Lire la suite

Nathan Sinkala suspendu face à l’OGC Nice

Nathan Sinkala a écopé de son troisième carton jaune en dix matches de compétition lors de la... Lire la suite

Les Blogs
4th August 2013 - Emirates Cup - Napoli vs FC Porto - Nabil Ghilas of FC Porto - Photo: Marc Atkins / Offside. (L'Equipe)

Portugal, les héritiers de Madjer

Madjer, une marque déposée… Au Portugal. Vingt-sept ans plus tard, ils sont désormais deux Algériens à vouloir marcher sur les marcher sur les traces du ballon d’Or africain 1987 : Islam Slimani (25 ans) et Nabil Ghilas (23 ans). Lire la suite

Le casque renferme un écran qui, une fois positionné devant les yeux, plonge le spectateur dans une vue en trois dimensions (L'Equipe)

L’Oculus : une révolution

Le 10 mars dernier, Marketing Digital Football était de passage dans le 11ème arrondissement afin de tester une technologie qui va révolutionner beaucoup de secteurs : l’Oculus. Et nous en avons pris plein les yeux ! Lire la suite

Dabo. (D.R)

Dabo raconte sa nouvelle vie

Ousmane Dabo, passé par Monaco, l'Inter, Manchester City ou encore la Lazio, s’est aujourd'hui reconverti dans la mode. L'ancien joueur a accepté de nous en dire plus. Entretien. Lire la suite

Marc-Andre ter Stegen. (L'Equipe)

Qui pour remplacer Valdés ?

Souvent décrié, Victor Valdés a certainement joué son dernier match avec le Barça fin mars. Quel gardien aura la lourde tâche de lui succéder ? Mother Soccer dévoile des pistes exclusives. Marc-André ter Stegen (Borussia Mönchengladbach) Lire la suite

David Moyes. (L'Equipe)

Moyes : Too soon, too much

On ne saura jamais si David Moyes aurait pu être un bon entraîneur pour Manchester United. Le technicien écossais a été remercié ce mardi par ses dirigeants. Lire la suite

Direction le Brésil ! (L'Equipe)

«Road to Brazil» : Groupe E

Passons à la présentation du groupe E du Mondial 2014, celui de la France, qui défiera la Suisse, l'Equateur et le Honduras. Lire la suite