Votre joueur le plus indispensable (3e)

Hatem Ben Arfa, le talisman niçois

La semaine passée, FF.fr vous invitait à désigner celui qui, selon vous, est le joueur de L1 le plus indispensable à son équipe. Avec 18% des voix, Hatem Ben Arfa est troisième. L'occasion de revenir, en quelques chiffres, sur son importance dans la bonne saison de Nice.

0. Quand Ben Arfa marque, soit à onze reprises depuis le début de la saison de Ligue 1, déjà son meilleur bilan en un exercice depuis le début de sa carrière, Nice ne perd pas. Lors des huit matches où l’international français a scoré, le Gym l’a emporté sept fois et concédé le nul à une reprise.
 
2. Cette saison, Hatem Ben Arfa a joué 24 des 26 journées de Ligue 1, à chaque fois comme titulaire. Il n’a donc manqué que deux matches. Face à Lorient en décembre où il était malade et contre Marseille, le week-end dernier, à cause d’une blessure qui va l’éloigner des terrains encore au moins trois semaines. Lors de ces deux rencontres, Nice n’a pas réussi à s’imposer, concédant le match nul à chaque fois (0-0 et 1-1). Soit une moyenne de but de 0,5 par match. Quand Ben Arfa est là, l’OGCN tourne à 1,63 but par rencontre.
 
6. Depuis le début de l’année 2016, le club azuréen a gagné à trois reprises en Championnat (deux défaites et autant de nuls). A chaque fois, Ben Arfa a marqué. Il est même l’unique buteur des victoires contre Angers (2-1) et Toulouse (1-0). En à peine deux mois, il a donc offert six points aux hommes de Claude Puel.
 
44. Si Nice ne perd pas quand HBA marque, impossible d’en dire autant quand il reste muet. Sur les 18 matches de Championnat où il n’a pas trouvé le chemin des filets, l’OGCN en a perdu huit et n'en a gagné que cinq (cinq nuls). Cela représente un taux de 44% de victoires. Soit loin des 87,5% dès lors qu’il marque.
 
64. Ben Arfa est le Niçois le plus dangereux. Et de loin. Avec 64 tirs, il devance largement Valère Germain (40) et Jean-Michaël Seri (34). Nice ayant frappé 252 fois au but, Ben Arfa représente à lui seul 25,4% de ce bilan. Soit une frappe sur quatre.

Les épisodes précédents

Antoine Raguin
Réagissez à cet article
500 caractères max