LIGUE DES CHAMPIONS - LIGUE EUROPA

L'équipe type de la semaine européenne en Ligue des champions et Ligue Europa, avec Karim Benzema, Arda Turan et Romain Hamouma

Voici notre équipe type des dernières journées des phases de poules de la Ligue des champions (mardi 6 et mercredi 7) et de la Ligue Europa (jeudi 8. Le onze que nous vous présentons est bâti autour d'un 3-4-3.

Gardien

Roman Weidenfeller (Borussia Dortmund)
Un géant au Bernabeu ! Si le Borussia quitte Madrid avec un 2-2 et garde la tête de son groupe de Ligue des champions, il le doit beaucoup à son gardien. Providentiel en deux occasions sur un Benzema se présentant seul face à lui, il a également hypnotisé James Rodriguez et privé Cristiano Ronaldo d'un but en s'envolant pour dévier une frappe puissante du Portugais, après l'heure de jeu. Sur les deux buts du Real, il est abandonné par sa défense et fusillé de près par Benzema. Sinon, il peut aussi remercier Schmelzer pour un sauvetage sur la ligne (68e) sur une frappe de ce même Benzema et son poteau sur une conclusion de CR7 dans le dernier quart d'heure !

Défenseurs

Mathias Jörgensen (FC Copenhague)
Les Danois ont voulu y croire, mais la victoire (5-0 !) du FC Porto face à une équipe réserve de Leicester a rendu tous leurs efforts inutiles en vue d'une qualification pour les huitièmes de C1. Qu'importe : ils ont joué le jeu jusqu'au bout, l'emportant 2-0 à Bruges, et, avec un total de 9 points sont les plus performants de tous les troisièmes des huit groupes. Place désormais à la Ligue Europa pour l'équipe d'un Jörgensen qui, mercredi, a marqué, d'une superbe tête sur un corner d'Augustinsson, son deuxième but en C1, encore une fois face à Bruges.
Daniele Rugani (Juventus)
En l'absence de Bonucci (et avec Buffon en tribune), c'est lui qui a dirigé la défense de la Vieille Dame face au Dinamo Zagreb (2-0). Et Daniele Rugani, 22 ans, s'en est très bien tiré, laissant peu d'espaces au trio offensif croate, tout en se projetant en avant dès qu'il le pouvait. Rugani a même marqué son troisième but de la saison en reprenant de la tête un corner de Pjanic. La relève est en marche !
Natanael (Ludogorets)
Auteur du centre de la gauche sur le premier but bulgare, il fut l'un des joueurs les plus actifs du Ludogorets venu chercher un étonnant nul (2-2) à Paris et une troisième place du groupe A de Ligue des champions, lui assurant un reversement en Ligue Europa. Et sans l'égalisation de Di Maria dans le temps additionnel, Natanael et les siens seraient repartis de Paris avec une victoire de prestige dans les valises !

Milieux

Maor Buzaglo (Hapoël Be'er Sheva)
Un but en or que celui du milieu israélien : il a permis à son club, révélation de la Ligue Europa, d'obtenir le nul à Southampton (1-1) et, ainsi, de précéder les Anglais à la différence de but pour se qualifier en seizièmes ! Be'er Sheva a obtenu une sensationnelle qualification pour sa première participation à la phase de poules, dans un groupe où l'Inter Milan termine dernier ! Et c'est précisément en battant le club italien deux fois (2-0 à San Siro, 3-2 en Israël) que l'Hapoël a pu rendre possible l'exploit. Buzaglo en est à trois buts sur cette campagne européenne, dont un marqué à Milan !
Amadou Diawara (Naples)
Le Napoli a assuré sa première place du groupe B de la Ligue des champions en allant gagner 2-1 sur le terrain de Benfica. Et si les deux feux follets Callejon et Mertens ont dynamité la défense lisboète, le milieu guinéen a fait la loi du haut de ses dix-neuf ans dans l'entre-jeu.
Romain Hamouma (Saint-Etienne)
Son entrée et celle de Pajot à l'heure de jeu ont insufflé un vent de révolte chez des Verts longtemps ballotés par Anderlecht. Menés 2-0 à la pause, les Stéphanois ont renversé le score dans la dernière demi-heure pour s'imposer en Belgique et ravir aux Mauves la tête de leur groupe de Ligue Europa. Hamouna a servi de belle façon à Sünderlund le ballon du second but du Norvégiens. A noter que l'ASSE est toujours invaincu en dix matches de C3 cette saison.
Taison (Chakthior Donetsk)
Et un doublé pour le Brésilien, qui a marqué à quatre reprises en Ligue Europa de cet été ! Le vif et très technique joueur du Chakthior aura été avec Marlos (deux passes décisifs) le grand artisan du beau succès des Ukrainiens à Braga (4-2). Un succès qui a permis au club de Donetsk de faire le plein en cette phase de poules, avec six victoires en six matches. Egalement meilleure attaque du lot (21 buts), l'équipe coachée par Paulo Fonseca est la seule à avoir réalisé cette prouesse sur l'ensemble des douze groupes.

Attaquants

Lucas Perez (Arsenal)
Acheté pour 20 M€ à la Corogne l'été dernier, l'attaquant espagnol n'a pas eu beaucoup d'occasions de briller dans les rangs d'Arsenal, passant, il est vrai, pas mal de temps à l'infirmerie (genou puis cheville). Mais il n'a jamais déçu Wenger lorsque ce dernier lui a fait confiance (8 matches officiels, dont 5 comme titulaire). La preuve : après ses deux buts et sa passe décisive en FA Cup à Nottingham (4-0), ses deux passes décisives en C1 face à Ludogorets (6-0), Lucas Perez a réalisé un triplé sur le terrain de Bâle, mardi, où les Gunners ont facilement gagné (4-1), ravissant au PSG la première place du groupe.
Karim Benzema (Real Madrid)
Deux buts de renard des surfaces pour l'attaquant français face à Dortmund. Sur le premier, juste avant la demi-heure, il a cloué Papastathopoulos au démarrage pour reprendre comme un centre de la droite de Carvajal. Sur le second, à la 53e minute, Benzema a repris de la tête, libre de tout marquage au second poteau, un centre de la gauche de James Rodriguez, juste après s'être vu repousser une première tentative par l'excellent Weidenfeller. D'ailleurs, sans la bravoure du gardien allemand, l'ex-Lyonnais aurait réalisé un carton. Et sans oublier, non plus, un sauvetage de Schmelzer sur sa ligne. Karim - huits buts cette saison - pourra toujours faire remarquer que, lorsqu'il est sorti à la 85e minute, remplacé par Morata, le Real menait 2-1 et occupait encore la première place du groupe !
Arda Turan (FC Barcelone)
Après une bonne entame de saison (5 buts et 4 passes décisives lors des neuf premiers matches officiels), le joueur turc, trop indiscipliné aux yeux de Luis Enrique, avait un peu disparu des radars. Mais, profitant du turn over massif imposé par le coach du Barça pour la venue de Mönchengladbach, il a réalisé un festival face au Borussia (battu 4-0) pour cette ultime rencontre du premier tour de poules de Ligue des champions : trois buts et une passe décisive à Messi, auteur de son dixième but de cette campagne européenne.

Roberto Notarianni
Réagissez à cet article
500 caractères max