(L'Equipe)
Bleus

Le baromètre de l'équipe de France : Payet et Lacazette en grande forme, Lemar et Pogba déçoivent

A dix jours de l'annonce de la liste officielle des 23 de Didier Deschamps pour la Coupe du monde, les prétendants doivent convaincre le sélectionneur dans leurs clubs respectifs. FF.fr vous propose son baromètre des Bleus avec des Français au top, et d'autres moins en réussite.

En hausse

Dimitri Payet
Depuis plusieurs semaines, Dimitri Payet est étincelant. Dimanche soir encore, il a porté l'OM lors du succès face à Nice (2-1). Dans la peau du meneur de jeu, il a d'abord permis à Germain d'égaliser en prenant le dessus sur Souquet, avant d'adresser un beau centre à l'attaquant marseillais. Puis il a inscrit son dixième but de la saison en seconde période, synonyme d'une victoire précieuse dans la course au podium. En bon capitaine, Payet a beaucoup donné sur le terrain, trois jours après une qualification dans la douleur pour la finale de la Ligue Europa, à Salzbourg (2-0, 1-2). «On sent qu'il a cette motivation d'aller à la Coupe du monde. Quand il réalise de telles prestations, pfff, il n'y a rien à dire», déclarait Sarr après la rencontre.
Olivier Giroud
Sans briller dans le jeu, Olivier Giroud a confirmé qu'il était avant tout un buteur ce week-end. L'attaquant a inscrit le but de la victoire pour Chelsea contre Liverpool (1-0), qui permet aux Blues de pouvoir toujours croire en une qualification pour la prochaine C1. A la réception d'un centre de Moses, Giroud est passé devant Lovren pour envoyer une tête croisée sous la barre (1-0, 32e). Une nouvelle réalisation aérienne pour celui qui est le meilleur buteur de la tête des cinq grands Championnats européens (17) depuis la saison 2015-2016. Sur les conseils de Didier Deschamps, Giroud avait décidé de quitter Arsenal pour gagner du temps de jeu cet hiver. Pari gagnant : le Français reste sur trois titularisations consécutives en Championnat.

Alexandre Lacazette  
Après être resté sur le banc lors de la défaite contre Manchester United (1-2) la semaine dernière, Alexandre Lacazette a retrouvé une place de titulaire en Championnat dimanche. L'ancien Lyonnais a donc participé à la fête contre Burnley (5-0), à l'occasion du dernier match d'Arsène Wenger sur le banc d'Arsenal à l'Emirates Stadium. Aligné en pointe, Lacazette s'est rapidement illustré en délivrant une passe décisive pour l'ouverture du score d'Aubameyang (1-0, 14e). Puis il s'est mué en buteur dans le temps additionnel de la première période, permettant à Arsenal de faire le break (2-0, 45e+3). Un match plein pour le Gunner qui a laissé sa place à Welbeck (72e) en seconde période. Lacazette continue de marquer des points à quelques jours de l'annonce de la liste.

Voir aussi : Les adieux de l'Emirates à Wenger en images

En baisse

Paul Pogba
A l'instar de ses coéquipiers, Paul Pogba n'a pas brillé vendredi soir lors de la défaite de Manchester United à Brighton (0-1). Le milieu de terrain n'est jamais parvenu à faire la différence et a raté quasiment tout ce qu'il a entrepris. La presse britannique n'a pas été tendre avec le Français après cette rencontre, ESPN lui a notamment attribué la pire note de l'équipe (4/10) en précisant qu'il était «difficile de se souvenir d'un match où il s'est si souvent mis en danger inutilement.» Une rencontre à oublier pour Pogba. S'il devrait logiquement faire partie des joueurs sélectionnés par Didier Deschamps, il sera attendu au tournant cet été, en Russie.

Thomas Lemar
Il a été ovationné par les supporters de Caen, son ancien club, à sa sortie du terrain (68e, remplacé par Jordi Mboula), mais Thomas Lemar a confirmé sa méforme actuelle. Les semaines se suivent et se ressemblent pour le Monégasque, à la peine et trop rarement décisif. Il n'a pas vraiment contribué au succès de Monaco (2-1), il a beaucoup erré sur son côté gauche, manquant souvent de précision dans ses passes et faisant parfois preuve de nonchalance. Ses récentes performances et la concurrence pourraient bien lui coûter sa place parmi les vingt-trois.

Presnel Kimpembe

Le défenseur parisien n'a pas fait son meilleur match de la saison à Amiens (2-2), vendredi. Dès le début de la rencontre, Kimpembe est apparu fébrile, à l'image d'une première relance complètement ratée. Il est surtout impliqué dans les deux buts encaissés par le PSG en Picardie. Monconduit s'est joué de lui pour permettre à Konaté de prendre l'intervalle sur le premier but, puis il a été beaucoup trop attentiste devant l'attaquant amiénois - auteur d'un doublé - sur sa deuxième réalisation. Une prestation plus que moyenne pour celui qui pourrait être numéro trois dans la hiérarchie des défenseurs centraux chez les Bleus, après la grave blessure de Laurent Koscielny.
Clément Gavard
Réagissez à cet article
500 caractères max