Le New York Cosmos a fait un retour remarqué en NASL.  (AFP)
USA

Le New York Cosmos (NASL) bientôt en cessation d'activités ?

Le New York Cosmos, champion en titre de NASL et club illustre aux Etats-Unis pour son passé glorieux, pourrait bientôt ne plus exister.

Un mythe peut-il s'éteindre deux fois dans une même vie ? Il faut croire que oui... Selon différentes sources provenant de la Grosse Pomme, le New York Cosmos s'apprêterait à nouveau à mettre fin à ses activités, comme il l'avait déjà fait en 1985. Confronté à des difficultés financières, à l'instar de plusieurs autres franchises de NASL, et par choix stratégique aussi, en raison du manque de retombées médiatiques notamment, l'ancien club du Roi Pelé dans les années 70 serait contraint de mettre la clé sous la porte.
À lire aussi : Le Cosmos retrouve la galaxie
new york cosmos raul (Presse Sport)
new york cosmos raul (Presse Sport)
Créé durant l'âge d'or du Soccer aux Etats-Unis et propriété à l'époque de la Warner, le puissant groupe de médias américains, le Cosmos avait tout de suite connu une période faste avec l'afflux de stars internationales (Franz Beckenbauer Carlos Alberto, Johan Neeskens...) et la conquête de nombreux titres. Mais l'euphorie passée, le déclin puis la disparition totale avaient suivi.

En 2010, l'illustre logo avait fait son grand retour sur les pelouses avec la renaissance de la NASL, le Championnat parallèle à la MLS. Racheté par un consortium britannique, le Cosmos a remporté trois titres en quatre ans, dont un avec les Espagnols Raul et Marcos Senna en 2015. Mais ces excellents résultats sportifs ne semblent pas suffire aujourd'hui pour permettre aux propriétaires de maintenir leurs engagements.

Des contrats déjà résiliés ?

Selon le site spécialite Empire of Soccer, les dirigeants auraient déjà signifié à tous les joueurs que leur contrat ne serait pas reconduit en 2017. Affirmation confirmée par l'un d'entre eux, Jimmy Maurer, sur Twitter. Face aux incertitudes concernant l'avenir du club, les principaux groupes de supporters sont montés au front, réclamant la vente immédiate des actifs pour permettre à des nouveaux investisseurs d'assurer la pérénité de l'entité. Seule issue, selon eux, pour ne pas voir le New York Cosmos vivre une deuxième mort.
Réagissez à cet article
500 caractères max