L'Afrique, c'est foot

Le Togo retrouve le sourire

Une qualification pour la CAN au Gabon, un Championnat enfin relancé, des binationaux intéressés et des fonds FIFA de nouveau disponibles pour la Fédération : l'horizon s'éclaircit pour le Togo. Un seul point noir, finalement : son capitaine Sheyi Adebayor n'a toujours pas de club...

Plus que quarante-huit heures avant que Lomé ne fête le football ouest-africain. La capitale du Togo, qui n'a pas l'habitude d'être le cœur du football africain, accueille en effet le septième Tournoi de l'Intégration organisé par l'UEMOA (Union économique et monétaire d'Afrique de l'Ouest), réservé aux joueurs évoluant sur le continent. Une compétition non labellisée CAF qui, par le passé, a servi de tremplin sportif au Niger mais aussi à la Guinée Bissau, jusqu'à les aider à se qualifier pour la CAN.

«C'est une qualification miraculeuse !»

Sélectionneur des Eperviers depuis quelques mois, Claude Le Roy se réjouit à l'aube d'une neuvième participation personnelle à la CAN : «C'est une qualification miraculeuse !» Quand il a paraphé son contrat, il n'avait même pas été question du tournoi au Gabon, le Togo étant alors devancé par le Liberia et la Tunisie ! Deux victoires plus tard, les Togolais validaient leur billet en tant que deuxièmes meilleurs deuxièmes, avec onze points !

Parmi les autres satisfactions du moment, la reprise du Championnat national - dix journées ont déjà été disputées - après presque trois ans d'arrêt. Un Championnat dont les meilleurs éléments ont été retenus pour le tournoi de l'UEMOA, et qui seront co-dirigés par les adjoints de Le Roy, Sébastien Migné et Jean-Paul Abalo, l'ancien capitaine d'Amiens. «Comme je l'ai toujours fait, il y aura quelques places pour les joueurs locaux dans ma liste pour la CAN», prévient Le Roy.
Claude Le Roy l'assure, il compte sur les joueurs évoluant au pays. (P. Lahalle/L'Equipe)
Claude Le Roy l'assure, il compte sur les joueurs évoluant au pays. (P. Lahalle/L'Equipe)
Autre grand bonheur, l'assurance pour la Fédération (FTF) de percevoir les fonds de la FIFA après deux ans de blocage. Cette bonne nouvelle a été confirmée mercredi à Paris par le président Gianni Infantino au président de l'instance togolaise, Guy Kossi Akpovi. Dans l'optique de la CAN au Gabon, Claude Le Roy continue son tour des binationaux qu'il essaie de convaincre de rejoindre son groupe. «Jean-Eudes Aholou (Orléans) ne semble pas décidé. En revanche, on a bon espoir pour Gilles Sunu (Angers). Pour Peniel Mlapa (Bochum, D2 allemande), c'est officiel, il est avec nous depuis mardi !» s'enthousiasme le technicien français, qui n'épargne pas ses coups de fil.
Claude Le Roy : «Sheyi est exemplaire avec les jeunes»
En définitive, seule la situation d'Emmanuel Sheyi Adebayor, le capitaine des Eperviers, trouble cette atmosphère positive. Récemment, son sélectionneur lui a fait savoir qu'il aimerait que l'ancien joueur du Real Madrid ait un club, question de rythme notamment. «Il s'entretient bien et on l'a inclus dans le groupe qui travaille pour l'UEMOA, même s'il ne jouera pas. Sheyi est exemplaire avec les jeunes», positive Le Roy. Mais sans club, à un mois et demi de la CAN. Un tournoi continental que Le Roy et son groupe aborderont sans complexe ni même pression, malgré un groupe relevé (RDC, Maroc, Côte d'Ivoire) !
Frank Simon
Réagissez à cet article
500 caractères max