Au moins 104 personnes ont été blessées lors de la demi-finale de Coupe entre la JSK et le MCA. (Frank Peters/Witters/Presse Sports)
ALG

Les autorités algériennes veulent «en finir» avec les violences dans les stades

Le ministère algérien de l'Intérieur a chargé une commission d'enquête d'examiner les causes des «dérapages dangereux» survenus dans les stades ce week-end.

Après un nouveau week-end d'incidents ayant fait une centaine de blessés, le ministère algérien de l'Intérieur a annoncé lundi que des «mesures et décisions fermes» étaient à l'étude pour «en finir» avec les violences récurrentes dans les stades de football.

Au moins 104 personnes ont été blessées lors de la demi-finale de la Coupe, vendredi, entre les clubs rivaux de la Jeunesse sportive de Kabylie (JSK) et du Mouloudia d'Alger (MCA), marquée par des jets de projectiles dans les tribunes adverses et sur le terrain, et par des affrontements avec les forces de l'ordre.

«Définir les responsabilités»

Le même jour, un match en retard du Championnat opposant le Mouloudia d'Oran au Chabab de Belouizdad a dû être arrêté par l'arbitre à 12 minutes de son terme, le terrain étant la cible de projectiles avant d'être envahi par des supporters en colère. Une commission d'enquête a été formée pour examiner «les causes de ces dérapages dangereux, définir les responsabilités» et donc «prendre des mesures et des décisions fermes en vue d'en finir avec ce phénomène».
Réagissez à cet article
500 caractères max
djad16 4 sept. à 0:03

Pas sérieux ! la dernière information remonte à avril dernier !? Autant supprimer la rubrique......

RYO 16 avr. à 19:53

Pour un premier pas, les matches doivent se jouer à huit-clot pour une saison complète. Après, on donnera une autre chance au public de rentrer dans les stades. Si les choses recommencent, il faudra arrêter le championnat définitivement pour une durée indeterminée. J'aime beaucoup le foot, mais pas au point de voir des morts dans les stades!