Transferts

Les cinq bonnes pioches du mercato

Bien sûr qu'on peut faire de bonnes affaires au mercato d'hiver. Voici cinq joueurs qui peuvent très vite prouver qu'ils sont les bonnes pioches de la dernière période des transferts.

Mathieu Debuchy (Bordeaux)

Plus qu’une bonne pioche, un deal qui pourrait s’inscrire dans la catégorie gagnant-gagnant. En manque de temps de jeu à Arsenal, qu’il voulait absolument quitter dans la perspective de l’Euro, l’arrière latéral droit international français (30 ans) a accepté de rejoindre Bordeaux en prêt sans option d’achat, après le refus d’Arsène Wenger d’entamer des discussions avec Manchester United. C’est un renfort de poids pour les Girondins et Willy Sagnol, qui peinaient à trouver une solution convaincante sur le côté droit de la défense. 

Rémi Walter (Nice)

Son transfert est passé un peu inaperçu mais tous ceux qui ont eu l’occasion de voir Rémi Walter taquiner le ballon le diront : l’OGC Nice a effectué l’un des plus beaux coups du mercato d’hiver. Pour moins de deux millions d’euros, le Gym a recruté un jeune milieu de terrain prometteur (20 ans) qui correspond à la philosophie de jeu mise en place par Claude Puel. L’international Espoirs français, technique et clairvoyant, a tout pour s’éclater avec les Aiglons.

Guillaume Gillet (Nantes)

Arrivé en tout début d’année chez les Canaris, Guillaume Gillet, prêté la saison passée à Bastia avant de repartir à Anderlecht, s’est immédiatement imposé comme l’un des joueurs essentiels de Nantes. Titularisé à quatre reprises par Michel Der Zakarian, le milieu de terrain belge a disputé l’intégralité des rencontres et inscrit le but de la victoire (1-0), samedi dernier à Troyes. D’ores et déjà incontournable pour les Nantais, qui viennent de récolter huit points avec leur nouvelle recrue.

Thiévy Bifouma (Reims)

Prêté avec option d’achat jeudi dernier par l’Espanyol Barcelone, Thievy Bifouma n’a pas tardé à comprendre ce que Reims attend de lui. Samedi, Olivier Guégan n’a pas hésité à lancer l’ancien joueur de Grenade avant l’heure de jeu (54e), un changement opéré dans l’urgence après le doublé de Zargo Touré (51e). Le Stade rémois, désormais en position de relégable, a besoin que l’attaquant international congolais de 23 ans prenne rapidement ses marques et lui offre davantage d’épaisseur et de profondeur sur le plan offensif. S’il parvient à exprimer pleinement son potentiel, ce sera un pari réussi.

Jimmy Cabot (Lorient)

«Lorient, ça me plaisait énormément. J’ai échangé avec le coach (Ripoll), le directeur sportif, le vice-président, et j’ai senti un grand intérêt. Je connais la valeur de ce club, une valeur sûre de la L1, et ça m’a paru comme une évidence.» Pour les Merlus aussi, c’en était une. Vif, percutant, mobile, Jimmy Cabot a le profil pour s’intégrer rapidement au jeu lorientais et lui apporter davantage de solutions sur le plan offensif. Un vrai bon choix pour le club breton, qui est parvenu à se montrer plus persuasif que ses concurrents (Reims, Nantes, Lille, Lyon, Saint-Étienne).
- T.S.
Réagissez à cet article
500 caractères max