Pays-Bas

Les propriétaires chinois de La Haye condamnés à lui verser 2,5 millions d'euros

L'ADO La Haye a obtenu l'argent tant attendu que lui devait ses propriétaires chinois.

Les propriétaires chinois de l'ADO La Haye (D1 néerlandaise) ont été condamnés jeudi par contumace par la justice néerlandaise à verser au club 2,48 millions d'euros d'investissements non payés et autres coûts. Ce jugement vient au terme d'une dispute longue de plusieurs mois entre le club néerlandais en difficulté et la société d'événements sportifs chinoise United Vansen du fortuné homme d'affaires chinois Wang Hui, différend qui s'est soldée devant les tribunaux.

Le club avait réclamé mercredi dernier à ses propriétaires basés à Pékin la somme de 2,35 millions d'euros lors d'une très brève audience devant le tribunal de La Haye. «L'ADO a fait savoir de manière crédible et complète qu'un accord a été réalisé entre les parties, dans lequel la somme de plus de 3 millions d'euros doit être payé à l'ADO», a indiqué le tribunal dans un communiqué. «United Vansen a manqué à son devoir dans la mise en oeuvre de cet accord.»

En 2014, United Vansen a acheté 99% des parts d'un ADO mal en point, qui espérait alors que l'investissement chinois l'aiderait à regonfler ses finances. L'acquisition de ce club néerlandais était l'une des premières depuis la Chine alors que les investisseurs fortunés tentaient de mettre un pied dans la florissante industrie du football européen et d'attirer ainsi des joueurs en Chine. Absents lors de la courte audience mercredi dernier, les propriétaires basés à Pékin peuvent faire appel du jugement.
Réagissez à cet article
500 caractères max