Lewandowski (L'Equipe)
FIFA Ballon d'Or 2015

Lewandowski : quatrième, la place du con...damné ?

Au pied du podium du FIFA Ballon d'Or 2015, le Bavarois a été récompensé d'une année formidable, marquée par son fameux quintuplé. Mais sur les vingt dernières années, ceux qui ont terminé quatrième ont rarement réussi à aller plus haut.

Quatrième avec 4,17% des voix, devançant notamment Luis Suarez, ses six titres et ses 48 buts sur l'année civile avec le FC Barcelone, Robert Lewandowski a fait une entrée tonitruante dans le top 5 du FIFA Ballon d'Or. Vainqueur haut la main de la Bundesliga avec le Bayern Munich en mai dernier, le Polonais empile les buts depuis le début de la saison. Son quintuplé, inscrit en huit minutes et cinquante-neuf secondes en septembre dernier contre Wolfsburg a forcément marqué les esprits, quelques semaines avant la clôture des votes. Mais pourrait-il, à l'avenir, aller plus haut que cette place au pied du podium ? Cette quatrième position est-elle un strapontin vers les sommets ou juste un accessit honorifique pour ceux qui ne pourront jamais aller tout en haut ?

Owen et Chevtchenko, les exceptions

Dans l'histoire du Ballon d'Or, arriver au pied du podium n'est pas forcément gage de succès les années suivantes. La preuve ? Depuis 1995 et l'ouverture à tous les joueurs évoluant en Europe sans distinction de nationalité, seuls deux joueurs ayant terminé à la quatrième place, ont, par la suite, réussi à soulever les douze kilos du trophée.
 
Le premier est l'Anglais Michael Owen, dans l'ombre de Zidane, Suker et Ronaldo en 1998 et projeté sous les sunlights trois en plus tard en récompense du parcours sans faute de Liverpool. Le second est l'Ukrainien Andreï Chevtchenko, au pied du podium en 2003, avant d'être sacré l'année suivante. D'illustres médaillés en chocolat tels que Del Piero (deux fois de rang en 1995 et 1996), Drogba (2007), Casillas (2008), Iniesta (2009 et 2011), Sneijder (2010), Ibrahimovic (2013) ou Robben (2014) n'ont pas réussi à imiter l'Anglais et l'Ukrainien.
 
Lewandowski est-il condamné à ne viser que les accessits dans la course au FIFA Ballon d'Or ? Vue l'hégémonie exercée sur le trophée par le duo Messi-Cristiano Ronaldo, on peut avoir des raisons de se montrer pessimistes sur son avenir dans ce trophée. À moins qu'il ne joue un rôle prépondérant dans une éventuelle victoire du Bayern Munich en Ligue des champions le 28 mai prochain à Milan... ou porte très haut la Pologne à l'Euro en juin et juillet.

La liste des quatrièmes du Ballon d'Or depuis 2000

2015 : Lewandowski
2014 : Robben
2013 : Ibrahimovic
2012 : Xavi
2011 : Iniesta
2010 : Sniejder
2009 : Iniesta
2008 : Casillas
2007 : Drogba
2006 : Ronaldinho
2005 : Henry
2004 : Henry
2003 : Chevchenko
2002 : Zidane
2001 : Beckham
2000 : Henry
1999 : Batistuta
1998 : Owen
1997 : Bergkamp
1996 : Del Piero
1995 : Del Piero

Timothé Crépin et Antoine Raguin
Réagissez à cet article
500 caractères max