Kostas Mitroglou a inscrit le second but de l'OM, dimanche, face à Lyon (2-3).  (S. Mantey/L'Équipe) (L'Equipe)
Ligue 1 - 33e journée

Ligue 1 : mené deux fois au score, l'OM a réussi à s'imposer à Troyes grâce à Mitroglou et Thauvin

Quelle semaine pour l'OM ! Après avoir dominé le RB Leipzig en quarts de finale de Ligue Europa au terme d'une soirée folle, les Olympiens ont arraché trois points capitaux à Troyes grâce à un but de Florian Thauvin dans les dernières minutes (2-3). Entré en jeu, Kostas Mitroglou a également été déterminant.

Un OM à réaction arrache la victoire

Comme jeudi face à Leipzig, l'OM s'est fait surprendre dans les premières secondes de la partie. Hiroki Sakai laissait Stéphane Darbion ajuster un centre côté gauche et Samuel Grandsir était à la réception au second poteau pour marquer de la tête (1-0, 1e). Toujours sous le coup de l'euphorie, les Marseillais ont parfois paru émoussés durant la partie. Mais ils trouvaient les forces pour vite revenir dans le match grâce à une combinaison sur coup franc. Dimitri Payet lançait Clinton Njie démarqué dans la surface, la frappe croisée de l'attaquant touchait le poteau avant d'entrer dans le but (1-1, 11e). Marseille monopolisait le ballon mais ne se créait pas beaucoup de situations dangereuses en première période. Au retour des vestiaires, l'OM manquait encore son entame et concédait un nouveau but signé Benjamin Nivet (2-1, 48e). Dans la foulée, les visiteurs auraient pu bénéficier d'un penalty pour une faute sur Florian Thauvin (51e). Agacé, Rudi Garcia était exclu par l'arbitre de la rencontre, tout comme son homologue troyen quelques minutes plus tard. Marseille tombait sur un excellent Erwin Zelazny et se montrait patient pour renverser la situation. Dimitri Payet profitait d'un contre favorable pour décaler Kostas Mitroglou – entré en jeu à la 69e minute – dont la frappe mystifiait le portier aubois (2-2, 75e). Les Marseillais arrachaient même la victoire dans les derniers instants. Jordan Amavi effectuait un centre parfait, Florian Thauvin était à la réception et sa volée permettait à l'OM de prendre l'avantage (2-3, 85e). Le dix-septième pion de la saison pour le meilleur buteur marseillais, tout juste revenu de blessure. Marseille s'imposait encore une fois au bout du suspense (3-2).

Un scénario cruel pour Troyes qui plonge dans la zone rouge

Après une cinglante défaite à Guingamp (4-0) et un calendrier infernal qui se profilait, on ne donnait pas cher de la peau des Troyens dans la course au maintien. Dans un stade de l'Aube acquis à la cause de l'OM, Troyes commençait pourtant son match d'une manière idéale avec le but de Samuel Grandsir et ne se laissait pas déborder par l'égalisation phocéenne. À 2-1 après le but de Benjamin Nivet, les Aubois ont longtemps pu remercier Erwin Zelazny, auteur de plusieurs parades décisives devant Dimitri Payet (50e), Zambo Anguissa (62e) ou Valère Germain (63e). Mais le portier troyen n'a rien pu faire derrière. Un nouveau scénario cruel pour l'ESTAC qui descend à la 19e place (29 points). Comme un symbole que tout ne va pas bien, dans le temps additionnel, les hommes de Jean-Louis Garcia étaient tout proches d'égaliser sur un ultime corner, mais Luiz Gustavo repoussait la tête d'Adama Niane avant que Stéphane Darbion ne manque son tir de près (90e+4). Programme à venir pour l'ESTAC : Saint-Étienne, Caen, Lyon, Montpellier et Monaco. Le maintien s'annonce plus difficile que jamais.

L'OM s'accroche dans la course au podium

Après le succès de Lyon face à Amiens samedi (3-0), Marseille n'avait pas le droit à l'erreur du côté du stade de l'Aube ce dimanche. En gagnant dans la difficulté, l'OM a recollé à son rival rhodanien au classement (4e, 66 points). Malgré la fatigue d'un match intense en Ligue Europa cette semaine, les Olympiens ont montré de l'envie et de la détermination pour ne pas laisser filer l'OL. Il ne faut pas se tromper, la mission s'annonce difficile pour les hommes de Rudi Garcia. Pendant que Lyon peut se concentrer uniquement sur le Championnat, une double confrontation face au RB Salzbourg attend Marseille pour les demi-finales de la Ligue Europa. Déjà face à Troyes, certains joueurs marseillais ont montré des signes de fatigue. Dimitri Payet était beaucoup moins virevoltant quand Luiz Gustavo effectuait plusieurs erreurs en défense, comme celle qui était à l'origine du second but troyen. Les dirigeants marseillais sont certainement conscients qu'il ne sera pas simple d'être sur les deux fronts mais l'équipe a montré qu'elle ne lâcherait rien, même dans la difficulté.
Réagissez à cet article
500 caractères max
JohnDoe 16 avr. à 12:47

l'OM luttera jusqu'au bout pour la 3eme place et reste en course en demi finales d'Europa League.