(S.Mantey/L'Equipe)
Ligue des Champions - Groupe B

Ligue des champions, groupe B : le PSG pulvérise le Celtic (7-1) et poursuit sa démonstration !

Déjà qualifié pour les huitièmes de finale de la compétition, le PSG a fait exploser le Celtic Glasgow, mercredi soir (7-1), et battu le record de buts marqués en phase de poules de la C1.

Le Celtic y a cru... quelques minutes

Il ne fallait pas être en retard ce mercredi soir au Parc des Princes. Un nouveau but précoce d'une star parisienne ? Pas vraiment, plutôt l'œuvre d'un ancien Parisien. En l'occurrence Moussa Dembélé, formé à Paris avant de quitter la capitale à l'âge de 16 ans, direction l'Angleterre puis l'Ecosse, et le Celtic, à l'été 2016. Sur le premier corner de la partie, alors que la première minute de jeu n'était pas encore terminée, le buteur français de 21 ans, servi en retrait, profitait du marquage un peu lâche de Cavani pour ouvrir la marque pour les visiteurs. Le tout premier but encaissé par le PSG cette saison en C1, le premier aussi inscrit par le Celtic face au club de la capitale, pour la quatrième confrontation entre les deux formations. Une entrée en matière idéale pour les Ecossais, qui espéraient alors mettre le doute dans la tête de leur adversaire. A tort...

La MCN a pris le match à son compte

Les hommes d'Unaï Emery n'ont même pas eu le temps de cogiter. Grâce notamment à un Neymar décisif, ils ont très vite repris le contrôle des opérations. Sur un superbe service de Rabiot, le Brésilien remettait d'abord les siens à hauteur, d'une frappe croisée du gauche (9e). Puis il leur donnait l'avantage d'une nouvelle frappe croisée du gauche, cette fois suite à un bon une-deux avec Verratti (22e). Le début d'un long calvaire pour les protégés de Brendan Rodgers, acculés sur leur but et vite débordés par les assauts adverses. Cavani profitait alors d'un service de... l'épaule de Neymar pour inscrire son 150e but sous le maillot parisien (28e), revenant du même coup à six longueurs du record du club, détenu par Zlatan Ibrahimovic. Le troisième larron de l'attaque, Kylian Mbappé, ne manquait pas de s'inviter à la fête en transformant un très bon décalage de Marquinhos dans la surface (35e). En une grosse demi-heure, le PSG venait d'assommer son adversaire du soir.

Une puissance offensive rarement vue

A 4-1 à la pause, les Parisiens auraient très bien pu se contenter de gérer, notamment en prévision du choc à Monaco, dimanche. Il n'en a rien été. Rabiot et ses copains ont continué de jouer, d'attaquer, de provoquer. Et ça a forcément payé. Si Cavani est passé tout près du bijou d'une volée de très peu au-dessus, c'est Verratti qui a corsé l'addition en profitant d'un centre de Mbappé mal renvoyé par la défense (75e). Puis Cavani a de nouveau trouvé la mire d'une très jolie volée du droit suite à un centre parfait de Kurzawa (79e). D'une frappe exceptionnelle sans élan, Dani Alves a clôturé la marque (80e), et la démonstration parisienne, qui a signé là son plus gros succès en Ligue des champions. A une journée de la fin, le PSG a déjà battu le record du nombre de buts inscrits en phase de poules de la C1 (24), effaçant du même coup les 21 réalisations du Borussia Dortmund en 2016-17. Le message est clair...
Bruno Rodrigues

A lire aussi

Réagissez à cet article
500 caractères max
florent02 23 nov. à 20:50

Ce bon résultat sera vite oublié si Paris coule en Bavière.Attention aux débuts de match pendant lesquels PSG est parfois tragique.

florent02 23 nov. à 18:05

Maintenant, place au "32ème" de final retour contre le Bayern, en espérant éviter la "remontada" bavaroise.Le PSG va-t-il encore se liquéfier et craquer comme à Barcelone ?Cette fois-ci, Neymar est du côté parisien. Tous les espoirs sont permis à condition d'éviter la mauvaise entame comme contre le Celtic...