glik (kamil) (B.Papon/L'Equipe)
Ligue des Champions - Groupe G

Ligue des champions, groupe G : corrigé à domicile par Leipzig (1-4), Monaco quitte l'Europe par la petite porte

Corrigé par Leipzig à domicile (1-4, score déjà atteint à la pause), Monaco est assuré de terminer dernier de son groupe et éliminé de toute compétition européenne.

Une entrée en matière cauchemardesque

Monaco le savait. Pour espérer continuer de rêver à une éventuelle qualification pour les huitièmes de finale, l'ASM, deux points au compteur en quatre journées, devait enfin trouver le chemin de la victoire. Les joueurs de la Principauté n'ont même pas eu le temps d'y croire. Sur un centre assez anodin de Sabitzer côté droit, Jemerson se déchirait totalement et envoyait, du gauche, le ballon au fond des filets du pauvre Subasic, impuissant (6e). Un premier coup de massue suivi d'un second quelques minute plus tard suite à une mauvaise relance de... Jemerson. Kampl récupérait et lançait Werner, qui se faisait un plaisir d'ajuster le gardien croate de l'ASM (9e). L'horloge n'affichait pas encore dix minutes de jeu et le match était déjà en grande partie plié...

Des Monégasques totalement absents

Hormis une frappe puissante de Baldé et un but de Falcao, de la tête sur coup franc (43e), Monaco n'a rien proposé de bon dans le jeu. Brouillons, approximatifs et visiblement assommés par leur début de rencontre totalement manqué, les protégés de Leonardo Jardim ont livré un match indigne d'une telle compétition. Incapables d'aligner trois passes, de développer une attaque placée digne de ce nom, ils ont été littéralement mangés par un adversaire séduisant mais qui n'est pas non plus un monstre continental. Avant la réduction du score de Falcao, Werner avait donné trois buts d'avance aux siens en transformant un penalty consécutif à une faute de ce même Falcao dans sa surface (31e). Puis Keita, quelques minutes après une frappe juste au-dessus de Werner, a encore corsé l'addition en ajustant Subasic à l'entrée de la surface (45e), mettant ainsi un terme à une première période calamiteuse des Monégasques. La seconde n'aura été qu'une sorte de décrassage pour les deux équipes, les uns se contentant de gérer et de regarder les autres s'enliser...

Monaco n'avait tout simplement pas le niveau

L'ASM a beau être la seule équipe à tenir à peu près tête au PSG en Ligue 1, la marche était beaucoup trop haute pour elle dans la plus prestigieuse des compétitions européennes de clubs. L'exode massif cet été des principaux acteurs de la belle saison dernière est une première explication. Le manque d'expérience, voire de talent, de ceux qui les ont remplacés, en est une autre. Mais, sur l'ensemble de son aventure en C1 cette saison, Monaco a surtout manqué de caractère, d'esprit de rébellion, voire de niaque. Les résultats sont là, implacables. Face à des adversaires certes talentueux (Porto, Besiktas et donc Leipzig) mais qui ne font pas non plus partie du gratin européen, l'ASM n'a pris que deux points en cinq matches. Pire, elle s'est inclinée lors de ses trois rencontres à la maison : 0-3 face à Porto, 1-2 face au Besiktas et 1-4 ce soir. Indigne du demi-finaliste qu'elle était il y a sept mois de cela. Dernier et désormais éliminé de toute compétition européenne, Monaco va devoir vite se nettoyer la tête pour se reconcentrer sur les compétitions nationales. Le champion de France en titre n'a plus que ça à jouer...
Bruno Rodrigues
Réagissez à cet article
500 caractères max
thbi 22 nov. à 6:15

Besiktas favori....lol... il y en a qui craque.... ils ont le niveau Nicosie ou Limassol... pas plus....

Trabzonspor 22 nov. à 0:45

Le classement de ce groupe est logique et correspond à l'écart technique entre chaque équipe. Les favoris de cette LDC restent le Barca et Man City. Besiktas et Liverpool en outsiders.

RIGOLS 21 nov. à 23:24

Pathétique ,sur son terrain en plus!cela prouve une fois de plus la faiblesse de la ligue1 quand on voit que Monaco est largement 2e!autrement dit les amateurs de suspens iront se coucher déçus: le championnat de France est déjà plié fin novembre.Enfin ça plait à certains c'est l'essentiel