Ligue des Champions - 8es

Ligue des champions, huitièmes de finale aller : le Real Madrid et Karim Benzema renversent Naples (3-1)

Très vite mené au score par Naples, le Real Madrid a pu compter notamment sur un très bon Karim Benzema pour renverser la vapeur et l'emporter (3-1).

Un Benzema record

Auteur d'une très grosse première mi-temps, Karim Benzema a été dans tous les bons coups offensifs des siens. Après un joli mouvement avec Cristiano Ronaldo, il a d'ailleurs été le premier à se mettre en évidence d'une belle frappe finalement repoussée par Reina (1ère). Trop court de la tête sur un nouveau service de CR7, il a tout de même fini par égaliser, toujours de la tête, sur un bijou de centre de l'extérieur de Carvajal (18e). Sa 51e réalisation en Ligue des champions, ce qui fait de lui le meilleur buteur français de l'histoire de la compétition, devant Thierry Henry (50). Généreux, disponible et toujours à l'affût, il a manqué le doublé pour quelques centimètres juste avant le repos, son petit piqué terminant finalement sur le poteau d'un Reina battu pour le coup (42e). Toujours aussi précieux après le repos, l'ancien Lyonnais aurait pu cette fois se muer en passeur décisif sur un centre en retrait pour son compère portugais. Mais celui-ci a finalement manqué le cadre. Un match plein...

Le Real frappe vite et fort

Quelque peu gênés par la bonne entame de match des Napolitains, les hommes de Zinédine Zidane ont sérieusement accéléré au retour des vestiaires. Plus agressifs et placés bien plus haut sur le terrain, ils ont fait le break en quelques minutes. Sur un centre en retrait parfait de Ronaldo, Toni Kroos s'est d'abord appliqué pour mettre les siens devant (49e). Puis Casemiro, d'une magnifique volée, a corsé l'addition cinq minutes plus tard. Étouffés, les visiteurs n'arrivaient plus à mettre le pied sur le ballon ni à se montrer réellement dangereux. Sans un bel arrêt de Reina face à James, titulaire ce mercredi soir (74e), suite à un superbe service de Modric, la note aurait pu être encore plus salée.

Naples a manqué de justesse

Plutôt à l'aise lors de la première demi-heure du match, c'est assez logiquement que les protégés de Maurizio Sarri ont ouvert la marque, sur une belle inspiration d'Insigne. Lancé par Hamsik dans la profondeur entre les deux défenseurs centraux du Real, le petit Italien a fait le choix de frapper de (très) loin, profitant du mauvais placement de Keylor Navas. Et sa frappe enroulée a fait mouche (8e). Mais les Napolitains, qui ont fini par subir les assauts adverses pendant une grosse demi-heure, n'ont pas assez profité des quelques largesses de la défense madrilène. Hamsik a notamment manqué le cadre sur un bon service d'Insigne (32e). Mais c'est surtout dans les vingt dernières minutes de la rencontre, quand ils se sont enfin mis à rejouer, qu'ils ont manqué de justesse pour espérer revenir au score et inquiéter sérieusement leur adversaire du soir. On pense notamment à Callejon, qui a fait le mauvais choix en servant Mertens (frappe finalement au-dessus) plutôt que de tenter sa chance (68e). Même si rien n'est joué, Naples devra sortir le grand jeu lors du match retour, le 7 mars prochain, pour espérer se qualifier.
Bruno Rodrigues

A lire aussi

Réagissez à cet article
500 caractères max