Thomas Tuchel, l'entraîneur du PSG, et le secrétaire général de l'UEFA Giorgio Marchetti, au siège de l'instance en Suisse.
Ligue des Champions

Ligue des champions : vers la fin du but à l'extérieur qui compte double ?

Les entraîneurs des grands clubs réclament la suppression d'une règle qui favorise selon eux les équipes se déplaçant au retour.

Lors de leur réunion annuelle à l'UEFA, mardi en Suisse, les entraîneurs des grands clubs européens ont demandé à ce que soit mise en chantier la suppression de la règle du but qui compte double à l'extérieur en cas d'égalité lors des matches à élimination directe de la Ligue des champions et de la Ligue Europa. Le secrétaire général de l'instance, Giorgio Marchetti, a indiqué que cette demande sera «examinée».

Avantage en prolongation

L'argument des entraîneurs pour réclamer la suppression d'une règle de plus d'un demi-siècle est que l'équipe qui se déplace au match retour a un avantage en cas de prolongation puisqu'elle dispose d'une demi-heure supplémentaire pour marquer un but potentiellement décisif. Au moins, ont plaidé les entraîneurs, que la règle soit modifiée pour la prolongation.
Concrètement, la suppression de la règle en prolongation n'aurait pas changé grand chose ces dernières années. Il y a quand même des exemples. Lors de la Ligue Europa 2013, l'Inter perd 3-0 à Tottenham en 8e de finale aller et mène 3-0 à l'issue du temps réglementaire du match retour. En prolongation, les Spurs réduisent le score (3-1) puis les Milanais ajoutent un but... insuffisant pour se qualifier (4-1 a.p). Avec la nouvelle règle, la qualification se serait jouée aux tirs au but.
Introduite en 1965 pour se substituer au tirage au sort ou au 3e match en cas d'égalité sur l'aller et le retour, le «but qui compte double» est dans le collimateur de José Mourinho depuis quelques années déjà. Isolé à l'époque, l'actuel entraîneur de Manchester United, présent à la réunion, a visiblement rallié de nombreux collègues à sa position. Dont le coach du PSG, Thomas Tuchel.
Réagissez à cet article
500 caractères max
armellasebastien 5 sept. à 21:09

C'est un faux débat , d'ailleurs les exemples sont rares comme en témoigne cet article