Ligue Europa - 16es de finale

Ligue Europa (16es de finale) : grâce notamment à un doublé d'Alexandre Lacazette, l'OL prend une belle option pour la qualificaton

Sans être totalement dominateur dans le jeu, l'Olympique lyonnais s'est imposé largement sur le terrain de l'AZ Alkmaar (4-1). Avec une avance de trois buts, les Lyonnais peuvent tranquillement envisager le retour au Parc OL.

Un 4-4-2 lyonnais intéressant

Devant la succession de mauvais résultats, Bruno Genesio devait réagir en opérant une réorganisation tactique de ses troupes. En l'absence de Memphis Depay (non qualifié), et face aux performances qui laissaient à désirer de Maxwel Cornet, le coach lyonnais a opté pour un 4-4-2 losange, abandonné en début de saison. Si les Lyonnais n'ont pas été ultra dominateurs, ce système de jeu a bien fonctionné dans l'ensemble. La charnière inédite composée de Mammana et Diakhaby s'est montrée plutôt convaincante. Devant, en revanche, le tandem Fekir-Lacazette s'est montré relativement discret. Ces deux-là doivent retrouver leurs marques dans ce système, gageons que ce n'est qu'une question de temps. Enfin, au milieu, les performances de Tousart, buteur et passeur, et Tolisso, passeur, font oublier le match un peu terne de Sergi Darder censé évoluer au poste de meneur de jeu.

Des Lyonnais très réalistes

Le très bon résultat obtenu par l'Olympique lyonnais (4-1) n'en reste pas moins flatteur. À l'heure de jeu, les Gones, qui menaient déjà 3-0, ne totalisaient que trois frappes cadrées. 100% de réussite donc dans un match très haché, où ils ont su profiter au mieux des quelques erreurs de leur adversaire du soir. Le but de Lucas Tousart, laissé étrangement seul juste devant la cage néerlandaise sur un centre de Fekir (0-1, 26e), a rendu les choses plus faciles pour les Rhodaniens dans une partie qui aurait vite pu devenir très crispante. Par la suite, c'est à chaque fois sur des contres et grâce à la vitesse d'Alexandre Lacazette que les Lyonnais ont fait mal à l'AZ Alkmaar. D'abord sur une passe de Tolisso qui lançait son avant-centre parti dribbler Krul (0-2, 45+1e), puis sur une passe tout aussi belle de Tousart vers le même Lacazette pour le même résultat (0-3, 57e). Difficile de faire plus efficace. Les Gones pouvaient par la suite se contenter de contenir les assauts de Bataves vigoureux mais maladroits. En fin de match, c'est encore sur un contre que les Lyonnais ont (vraisemblablement) tué les derniers espoirs de qualification d'Alkmaar sur un but de Jordan Ferri entré en cours de deuxième période (1-4, 90+3e) .Le penalty, accordé généreusement à l'AZ Alkmaar et transformé par Jahanbakhsh (1-3, 68e), ne devrait pas trop pénaliser Lyon en vue du match retour.

Alkmaar pas récompensé

Les Hollandais auraient mérité mieux. Mettant beaucoup d'intensité d'entrée de jeu, ce sont eux qui se sont procurés les plus belles occasions du premier acte, à l'image de Bel Hassani forçant Lopes à la parade sur une très belle frappe (12e). Bien organisés et regroupés au sein d'un bloc équipe très dense, ils n'ont pas hésité à durcir la rencontre. Luckassen, qui s'est rendu coupable de plusieurs fautes qui auraient pu mériter un carton jaune, en est le meilleur exemple. Offensivement, l'Iranien Jahabakhsh est l'un de ceux qui s'est montré le plus dangereux, impressionnant notamment sur son petit pont sur Gonalons en début de match. En deuxième mi-temps, ils ont continué leurs efforts, sans être récompensés, comme lorsque Lopes a dû s'employer sur une belle double parade (64e). L'AZ Alkmaar pourra regretter ses nombreuses occasions manquées...
Réagissez à cet article
500 caractères max
cris79 17 févr. à 9:11

on ne va pas se plaindre, il arrive qu'on ait 10 occasions et qu'on en mette zero au fond. C'est de bon augure pour le match retour, de toute façon, à chaque match on marque et ca c'est bon signe...ALLEZ LES GONES