Ligue Europa - 16es de finale

Ligue Europa (16es de finale) : Zlatan Ibrahimovic, auteur d'un triplé, dégoûte encore Stéphane Ruffier et Saint-Étienne

Au coeur d'un match où Saint-Étienne a laissé passer sa chance en première mi-temps, Manchester United a fini par s'imposer largement grâce à un triplé de Zlatan Ibrahimovic (3-0). L'ASSE devra réaliser un miracle mercredi prochain pour continuer son parcours en Ligue Europa.

Ibra a (encore) dégoûté Ruffier

Cela a commencé par une faute imaginaire, un coup franc dévié et un ballon qui franchit lentement la ligne (1-0, 15e) ; puis un ballon simplement poussé à deux mètres du but (2-0, 75e) ; puis un penalty (3-0, 88e) : c'est vraiment à se demander si Stéphane Ruffier n'est pas définitivement maudit face à Zlatan Ibrahimovic. Voici pourquoi.
Dans un début de match assez équilibré et sans exploit majeur, l'arbitre de la rencontre, Monsieur Kralovec, pas vraiment inspiré ce jeudi soir, sanctionnait Jordan Veretout pour une faute sur le géant suédois. Faute, il n'y avait au regard des ralentis. Derrière, voulant se faire justice, Ibra trouvait (comme souvent sur coup franc) le mur. le cuir passait entre les jambes de Pajot et prenait le chemin des cages vertes avec un Ruffier pris à contre-pied, qui ne pouvait plus rien faire (1-0, 15e).
Ensuite, alors que Sainté y croyait encore mais que MU prenait le dessus dans la rencontre (voir ci-dessous), Marcus Rashford sprintait dans la surface avant d'armer du gauche. Ruffier déviait mais le ballon revenait miraculeusement sur un Zlatan Ibrahimovic à deux mètres du but, qui pouvait conclure dans les cages vides (2-0, 75e). Avant un troisième but sur un penalty (très généreux) qu'il a lui-même provoqué (3-0, 88e). Ibra n'a pas fait un match extraordinaire, mais Ibra a encore planté trois buts à Stéphane Ruffier. Toutes compétitions confondues, l'ancien du PSG en est donc à dix-sept pions inscrits en quatorze matches face au gardien de l'ASSE. Vous avez dit bête noire ?

Les Verts ont fait honneur à la Ligue 1

Que ce soit dans les tribunes, où les très nombreux supporters stéphanois (ils étaient 3 500) se sont emparés d'Old Trafford avec des chants qui ont animé les 90 minutes, mais surtout sur le terrain, l'ASSE a fait plaisir à voir. Surtout dans une première mi-temps où ils auraient mérité d'égaliser. Voyez plutôt cette série : Romain Hamouma, après avoir dribblé Romero dans la surface, ne pouvait trouver un coéquipier (3e) ; Henri Saivet, sans élan, ne cadrait pas (30e) ; le même Saivet ne trouvait encore pas le cadre après une remise parfaite d'Hamouma dos au but (32e) ; Vincent Pajot frappait à côté aux vingt-cinq mètres (38e) ; Hamouma, parti dans un rush sur une passe de Monnet-Paquet, n'arrivait pas à cadrer (42e). Bref, vous l'aurez compris, les offensives des joueurs de Galtier ont été nombreuses. Mais l'ASSE s'est montrée beaucoup trop imprécise dans le dernier geste. Même constat après le repos, où Manchester tenait tout de même beaucoup plus le ballon que lors du premier acte.

Il faudra un miracle

En seconde période, MU était beaucoup plus appliqué et impliqué dans les duels. Et surtout plus juste techniquement. Ainsi, on s'est souvent approché du 2-0, comme sur cet arrêt de Ruffier après un déboulé d'Anthony Martial (53e), ou encore sur cette frappe délicieusement enroulée par Paul Pogba, qui ne trouvait pas le cadre (63e). Le même Pogba voyait sa tête heurter la barre transversale après un bon coup franc de Blind (69e). Heureusement, Sainté tenait bon. Jusqu'à, donc, le triplé d'Ibrahimovic. Côté MU, à noter le bon match d'Anthony Martial, percutant sur son côté, mais aussi d'un Eric Bailly en mode muraille en défense centrale.
Ce 3-0 peut donc être un peu amer pour les hommes de Christophe Galtier qui ont baissé de pied en deuxième mi-temps, surtout sur le plan physique. Il leur faudra accomplir un miracle mercredi prochain (et non pas jeudi) pour voir les huitièmes de finale. Peu importe les chances du club du Forez, Geoffroy-Guichard sera bouillant.
Réagissez à cet article
500 caractères max
chivato 17 févr. à 17:32

Cha la la la la la laaaa hoooo St Etienneeeeeeee.....

jeanjean1 17 févr. à 12:51

il a pas d honneur a avoir ibra, franchement je serai lui j aurai honte d etre tombé deux fois, mais on voit quand certaines equipe plus forte sur le papier, et surtout mal mené par plus faible, quoi que hier les verts on montré une certaine force, que ils se l on joué a l italienne, ou ça tombe dans la surface, ect bref le plus nul est l arbrite, qui etait surement aveugle, esperant que l asse a fait valoir ceci au instance u e f a, mais bon allez les verts on c est jamais ,

Follow-up 17 févr. à 11:18

du coup équipe B de Man U au retour et carton 4-0, qualif pour les 8èmes en vue !

johnny_rep 16 févr. à 23:38

Ibra la classe qui se fait offrir un coup-franc et un pénalty par l'arbitre sur 2 fautes totalement imaginaires... Voilà, Ibra, la grande classe... Les Verts méritaient mieux. Et les supporters présents ont été énormes! Fier d'être stéphanois!

Le_sage 16 févr. à 23:20

le titre est inexact. Il n'y avait pas coup franc pour MU. N'importe quel autre joueur aurait un carton jaune pour simulation. Cela aurait été le cas dans l'autre sens à tous les coups.Il n'y avait jamais pénalty.Ibra est donc un grand comédien. il ne dégoute pas l'ASSE mais il dégoute du foot.cet arbitre est incompétent . Il a fait un arbitrage injuste à la maison où on arrange les grands.