Marcelo Bielsa, l'entraîneur de Lille. (A.Mounic/L'Equipe)
C. Ligue - Lille

Marcelo Bielsa (entraîneur de Lille) : «Augmenter notre confiance»

Marcelo Bielsa, l'entraîneur de Lille, qui a difficilement éliminé Valenciennes (L2) mercredi en Coupe de la Ligue (2-2, 5-4 aux t.a.b.), espère que cette qualification va servir son équipe, en proie au doute.

«Que retenez-vous de cette qualification obtenue difficilement ?
Je ne retiens pas grand-chose de différent par rapport à nos autres matches. La différence, c'est que le même scénario se reproduit face à une équipe de division inférieure. Nous avons amélioré la production offensive, nous sommes bien intervenus lors des actions dangereuses de l'adversaire. Ce sont des aspects qui se sont répétés lors des matches joués cette saison. Il y a toujours quelque chose qui nous empêche d'être satisfait. Contre Rennes (0-1, samedi), nous avions eu le ballon mais nous n'avions quasiment pas tiré au but. Aujourd'hui, nous avons frappé mais avons manqué d'efficacité. Nous n'avons pas réussi à dominer clairement notre adversaire comme nous aurons pu le supposer.
Lille qualifié dans la douleur
Comment expliquez-vous la fébrilité de votre équipe en fin de match ?
Je ne sais pas. Je n'ai malheureusement aucun argument convaincant à vous offrir. J'ai remarqué que notre jeu offensif a été meilleur, j'ai vu que le résultat nous a été favorable et cela peut constituer une espèce de trêve en vue du match de dimanche (contre Marseille). Ce n'est pas que nous ayons beaucoup de corrections à faire, c'est que nous pourrons les faire dans un état d'esprit plus serein. J'espère que cette qualification va constituer un déclic vis à vis des attentes que nous avons par rapport à nos prestations et nos résultats.

Votre équipe est-elle en manque de confiance ?
Le fait de poursuivre notre parcours va permettre de stimuler le groupe et d'augmenter notre confiance et notre assurance. Dans le contexte actuel, c'était indispensable car nous avons beaucoup de mal à ne pas commettre d'erreurs. Parfois le nombre d'erreurs commises est moins élevé quand nous sommes dans un meilleur état mental. Et peut-être que cela va nous aider pour les prochains matches. À l'inverse une élimination aurait eu un effet néfaste.»
Réagissez à cet article
500 caractères max