Maghreb F.C.

Maroc : Le onze qu'on propose à Hervé Renard

Hervé Renard est le nouveau sélectionneur du Maroc. Depuis 1998, Les Lions de l'Atlas ne se sont pas qualifiés pour une Coupe du monde. On a formé un onze du Maroc qui pourrait faire le bonheur de l'ancien entraîneur lillois.

Lors de son intronisation, le nouveau sélectionneur du Maroc a fixé quelques règles immuables : «Je pense qu’il y a assez de bons joueurs pour pouvoir rivaliser avec les meilleures équipes en Afrique. Le plus important, c’est d’associer à ce talent un état d’esprit irréprochable et une grande fierté de porter le maillot national. Quand un joueur vient en sélection, ce n’est pas pour venir passer une petite semaine en regroupement, il faut que ce soit une fierté de pouvoir représenter son pays. Pour y arriver, il faut mettre beaucoup d’énergie et de passion».

Tout est dit. Au Maroc, les joueurs compétitifs de haut niveau ne manquent pas. Sur le plan individuel, les Lions de l'Atlas  n'ont rien à envier aux Algériens et aux Tunisiens. Ils sont même mieux lotis à certains postes. Encore une fois, ce qui a manqué ces dernières années, c'est une osmose et l'émergence d'un vrai groupe. À chaque poste, il y a des bons clients. Tout est question d’équilibre, de fond de jeu et d’esprit collectif…

Le onze marocain proposé à Renard

Munir : Titulaire avec Numancia, Munir a été lancé dans le grand bain par Badou Zaki en amical face à l'Uruguay (0-1). A un poste où le Maroc a connu des difficultés dans un passé récent, il est temps de sécuriser un gardien. À 26 ans et 5 capes, Munir est l'un des meilleurs à son poste en Liga Adelante (D2). Il est grand (1m89), bon sur sa ligne et efficace dans ses sorties aériennes. À ne pas écarter, la solution Yassine El-Karroubi, titulaire au Lokomotiv Plovidv, et surveillé de près par des grands clubs turcs.

Nabil Dirar : Le joueur de Monaco présente l'avantage de pouvoir jouer comme milieu offensif, mais également dépanner avec efficacité comme latéral droit. Il ne fait pas de fioritures, et peut être très intéressant dans sa capacité d'offrir des centres de qualités. En L1, il est actuellement le 5e meilleur passeur avec 6 "assists". Jardim, conscient de son volume de jeu, l'a déjà utilisé à plusieurs reprises à ce poste.

Mehdi Benatia : Depuis la mise en retrait de Hocine Kharja, Benatia a pris le pouvoir en sélection. Joueur du Bayern Munich, il est évidemment respecté et écouté par ses coéquipiers. Son rôle va bien au-delà du terrain, où il assure. L'ancien joueur de l'OM va devoir tenir la baraque à tous les niveaux.

Manu Da Costa : Le solide défenseur de l'Olympiakos semble être un parfait complément de Benatia. Les deux hommes ont déjà évolué ensemble à plusieurs reprises. Pour Hervé Renard, il est indispensable d'installer et sécuriser une charnière centrale. Le sélectionneur peut aussi faire appel à Abdelhamid El-Kaoutari. Le nouveau joueur du Stade de Reims a aussi l’avantage de pouvoir dépanner sur le flanc gauche, en cas de difficulté.

Lazaar Achraf : Le latéral gauche de Palerme est ce qu'on appelle un très bon prospect en Serie A. À 24 ans, cet ancien ailier gauche enchaîne les bonnes performances. Zaki lui a offert sa première cape au mois de mai 2014. Il n'a plus quitté la sélection depuis...

Mounir Obbadi : Avec Lille, il est en forme. Ce milieu relayeur au gros volume de jeu ne compte que 17 sélections au compteur. À 32 ans, il n’est jamais trop tard pour bien faire. Un rôle de cadre lui semble promis. Le Maroc a besoin de leaders positifs, il a sans conteste le profil parfait. Pour rappel, c'est Hervé Renard qu'il l'avait recruté au LOSC.

Romain Saïss : Dans l’ombre de Cheikh Ndoye à Angers, il est un des récupérateurs les plus efficaces de Ligue 1. Sobre et précis dans la passe, le gaucher a toutes les qualités pour s’imposer comme un titulaire chez les Lions. Pour rappel, il a déjà honoré une sélection en 2012 sous les ordres de Rachid Taoussi. En doublure, Karim Al-Ahmadi a toute sa place. C'est du costaud dans l'impact et dans le volume de jeu. Passé par Aston Villa, le Marocain est un joueur endurant et précieux pour faire briller les autres. À 31 ans, il apporte également une certaine expérience à une équipe dont la moyenne d'âge est plutôt jeune.

Fayçal Fajr : Il est frais, il a envie, il a faim... Fayçal Fajr a changé de dimension depuis son départ en Liga où il flambe avec La Corogne cette saison, après avoir été l'un des meilleurs rookies avec Elche lors de son arrivée en 2014 de Caen. Zaki a récompensé les efforts du milieu offensif avec une sélection contre la Guinée Équatoriale. Fin techniquement, il se fait aussi remarquer par une belle capacité à faire jouer les autres. À moins que Younes Belhanda ne continue à retrouver des couleurs avec Schalke 04. Evidemment, il pourrait postuler à une place de titulaire dans ce onze de départ en cas de retour en grâce…

Hakim Ziyech : Le Maroc s'est battu pour qu'il rejoigne les Lions de l'Atlas plutôt que les Oranje. À 22 ans, le meneur de jeu du FC Twente est un élément d'avenir sans aucun doute. On n'imagine pas une seule seconde Renard se priver d'un tel talent... et d'une belle patte gauche.

Nordin Amrabat : Après un passage réussi à Malaga, le Marocain a rejoint Watford cet hiver. Puissant, rapide, il apporte de la profondeur mais également de l'efficacité dans le dernier geste. À 28 ans, l'ancien joueur du PSV Eindhoven est installé en sélection depuis 2011.

Youssef El-Arabi : C'est le meilleur en activité des Lions de l'Atlas avec 11 buts en 32 sélections. À ce poste, le Maroc manque de solutions. Mais El-Arabi peut faire largement faire l'affaire. À 29 ans, il réalise plutôt une bonne saison à titre individuel avec Grenade (6 buts en 15 matches).

* Par prudence, nous n’avons pas pris en considération les joueurs qui n’ont pas encore tranché la question du choix de la nationalité sportive (Boufal, Tannane etc…)

Nabil Djellit
Réagissez à cet article
500 caractères max
kalid.ben 4 avr. à 0:48

EL ARABI IL NA PAS PLACE DE TITULAIR POINT BARRE

babaartmania 22 févr. à 21:12

Si Renard veut une belle prestation avec les lions il faut que sa sélection aie 80 pour cent des joueurs de la Botola Marocaine ; car chez nous il y'a un proverbe qui dit ; ce pays ne donne qu'a l’étranger , c'est assez simple un sélectionneur marocain c'est avec les joueurs immigrés qu'il peut s'illustrer ou sélectionneur étranger avec les locaux.

naji.abdel01 19 févr. à 21:20

le renard ne ferais pas mieux que les autres entraîneur, il ne connait pas les joueur marocainla fédération Marocaine , il n'i connais rien au football, Badu Zaki il lui faut pas 1 ans Mais 5 anspour faire une équipe d'abord il faut amenez beaucoup de joueur & après on selectionne.C'est cela que zaki qui fesaismais on ne la pas laisser le temps a cause de hadji qui parle trop & la fifa marocaine.

frank.gava 19 févr. à 15:31

Fouad Chafik excellent arrière droitAchenteh arrière gauche en doublureBarrada. .Mastour...et j'espère boufal et rachid ait atmane de gijon en Espagne

moroccan_fan 19 févr. à 14:01

Tannane a déjà tranché et sera présent

voir toutes les réactions