Le club de Ligue 1 qui a le plus besoin de recruter (5e)

Mercato : selon vous, Lorient est le 5e club de Ligue 1 qui a le plus besoin de recruter

La semaine dernière, vous avez été plus de 8 000 à voter pour le club de Ligue 1 qui a le plus besoin de recruter. Avec 6 % des voix, Lorient est en cinquième position. Et c'est logique. Sans arrivée notable, un maintien est difficilement envisageable.

Pourquoi Lorient doit recruter

Oui, Lorient va mieux depuis l'intronisation de Bernard Casoni comme entraîneur, le 8 novembre dernier. En huit matches, toutes compétitions confondues, les Merlus n'ont perdu que trois fois. En-soi, le bilan n'est pas extraordinaire, mais il est encourageant à l'aune de leur début de saison catastrophique. Il reste, toutefois, insuffisant pour espérer un maintien en L1. Lorient est toujours dernier, avec dix-neuf points, et un match disputé de plus que les trois équipes devant lui. Les Bretons ne comptent que quatre unités de retard sur Nantes, 17e. L'avance n'est pas si importante. Pour la réduire, un recrutement dès cet hiver est indispensable.

Le mercato hivernal de Lorient

Arrivée : néant.
Départ : Moryké Fofana (Konyaspor, TUR).

Les pistes envisagées dans la presse

Annoncé proche de signer à Lorient, Laurent Abergel (Ajaccio) ne viendra finalement pas. «C'est un joueur que l'on suit depuis longtemps, mais on ne le fera pas signer en janvier», a confirmé Alex Hayes, le vice-président, vendredi.
 
Pendant plusieurs jours, Benjamin Jeannot avait clamé son envie de rejoindre Toulouse. Faute d'accord entre les deux équipes, l'attaquant reste un joueur des Merlus.

Notre avis

L'absence de Majeed Waris de la sélection ghanéenne à la CAN 2017 est une bonne nouvelle pour les Bretons. Si l'effectif reste en l'état, et que Waris se relève de sa déception, l'équipe est suffisamment armée, offensivement, pour lutter pour le maintien. Derrière, en revanche, le groupe est plus limité. L'arrivée de plusieurs éléments (défenseur gauche, défenseur central et milieu défensif) serait salutaire.
 
Nick Carvalho 

A lire aussi

Réagissez à cet article
500 caractères max