(L'Equipe)
Transferts

Mercato : Weigl, Kanté, Pjanic... Six milieux de terrain pour le PSG

C'est l'une des priorités du PSG : le milieu de terrain. Avec le départ à la retraite de Thiago Motta et les carences au poste de sentinelle, le champion de France va devoir se renforcer cet été. FF.fr a ciblé six profils qui pourraient convenir à l'entrejeu parisien.

Julian Weigl (22 ans, Borussia Dortmund)

Il a déjà fait parler de lui ces dernières semaines. Et forcément, quand le nouvel entraîneur du PSG s'appelle Thomas Tuchel, qu'il a connu à Dortmund, et que le club est à la recherche d'une sentinelle, les regards se tournent vers le jeune Allemand. Élégant balle au pied, Weigl n'a rien d'une sentinelle bagarreuse, rugueuse et défensive. Car c'est plus dans ses passes, sa vision de jeu et sa faculté à distribuer qu'il excelle, alors que Tuchel en avait fait un indiscutable à Dortmund. «Est-ce que j'aimerais faire venir mon joueur préféré, Julian Weigl ? J'ai beaucoup de joueurs préférés et la plupart sont déjà au PSG. Quant aux autres, à eux de prouver pour le devenir», avait déclaré le tacticien allemand au micro de beIN Sports. De quoi entretenir la rumeur, mais ce serait évidemment un bon coup, alors qu'on promet à Weigl un avenir radieux.

N'Golo Kanté (27 ans, Chelsea)

Il est une référence. À 27 ans, Ngolo Kanté a déjà remporté deux fois la Premier League avec Leicester puis Chelsea, et s'est introduit avec aisance et discrétion dans le cercle fermé des sentinelles de très haut niveau. Toujours stimulé par les efforts répétés et son rôle d'essuie-glace devant la défense, il a aussi amélioré sa panoplie et il est désormais un vrai bon joueur de ballon. Un profil qui serait précieux au Paris Saint-Germain, alors que Motta part à la retraite et que le club aurait besoin d'une pointure opérationnelle dès septembre en C1. Mais si Kanté, c'est un grand oui, c'est à quel prix ? Avec les desideratas de Chelsea, le milieu tricolore pourrait coûter 100 millions d'euros, voire plus, alors que le PSG est confronté au fair-play financier. Pis, c'est à un dossier épineux que le PSG pourrait se confronter. Même s'il se pourrait bien qu'Antero Henrique active les mêmes réseaux que pour Neymar l'an passé, proches de Roman Abramovitch...

Miralem Pjanic (28 ans, Juventus Turin)

Il est peut-être celui que l'on attend le moins. Pourtant, Miralem Pjanic, en plus d'être un milieu remarquable, offre la possibilité de couvrir plusieurs postes. Tantôt relayeur, tantôt sentinelle, l'ancien de l'Olympique Lyonnais sait briller dans tous les registres. Devenu indiscutable pour Massimiliano Allegri, il a connu le très haut niveau avec la Ligue des champions - sans jamais la gagner - et pourrait être le joueur parfait pour intégrer le milieu du PSG. Dans son optique collective et son jeu de position, Thomas Tuchel pourrait voir en Pjanic l'élément clé de son système, capable de venir construire bas, de se projeter, de frapper de loin, de trouver des joueurs entre les lignes et même de s'occuper des coups de pied arrêtés. En somme, l'homme à tout faire capable aussi d'abreuver, avec Marco Verratti, des offensifs en appétit de buts. Reste à savoir pour combien la Juve, qui n'a jamais retenu un joueur, le laisserait partir. Et comme pour N'Golo Kanté, le fair-play financier aura son importance.

Frenkie De Jong (21 ans, Ajax Amsterdam)

C'est la pépite que tout le monde va s'arracher. Déjà courtisé par les grands d'Europe et notamment le Barça, Frenkie De Jong a des qualités propres à lui. Frêle et peu physique, il compense par des qualités techniques hors normes et une faculté à orienter le jeu digne des plus grands milieux de terrain. Avec l'Ajax, il a déjà connu une finale de Coupe d'Europe - en Ligue Europa face à Manchester United l'an passé - et son potentiel est sans aucun doute l'un des plus importants d'Europe. Déjà sélectionné avec l'équipe nationale néerlandaise, sa marge de progression est infinie et Frenkie De Jong a désormais champ libre pour s'imposer dans une formation de top niveau, alors que tous les clubs le considèrent, avec Matthijs De Ligt et Justin Kluivert, comme l'avenir des Oranje. Déjà désigné comme le successeur de Busquets à Barcelone, le PSG pourrait néanmoins jouer les trouble-fêtes et il serait bien inspiré de se dépêcher pour l'enrôler. Car si l'Ajax n'est pas très motivé à l'idée de voir partir sa jeune pépite, une offre alléchante pourrait le faire changer d'avis.

Leandro Paredes (23 ans, Zénith Saint-Pétersbourg)

Exilé en Russie l'été dernier, Leandro Paredes reste pour le moins anonyme aux yeux de beaucoup de fans. Pourtant, c'est à plus d'un club qu'il pourrait rendre des services. Et au PSG, en premier lieu. En quête d'une sentinelle dès la saison dernière, le champion de France 2018 aurait tout intérêt à jeter un coup d'œil à l'Est et au froid polaire de Saint-Pétersbourg. Sur les bords de la Neva, Paredes illumine quelques rencontres. Longiligne, costaud mais très technique - ses origines argentines, peut-être -, il sait jouer haut ou bas, dans la profondeur ou dans les pieds, et semble avoir le coffre pour la Ligue 1 comme pour la C1. Un profil différent des cinq autres, mais hautement qualitatif, même si, évidemment, les doutes subsistent. S'il ne s'est pas imposé à la Roma, qu'en sera-t-il au PSG ? En tout cas, cela serait un beau pari.

William Carvalho (26 ans, Sporting Portugal)

Un coup sportif, mais aussi un coup financier. Selon la quasi-totalité des médias lusitaniens, William Carvalho vient de résilier son contrat avec le Sporting Portugal. Jackpot pour le PSG ? En plus d'être un joueur prometteur, il serait donc une alternative pour "contourner" le fair-play financier et ses sanctions. Déjà courtisé par le PSG et son directeur sportif Antero Henrique, c'est aussi une bonne recrue sur le terrain. Lui aussi technique, il est avant tout un récupérateur costaud et capable d'exceller dans le domaine aérien. Un colosse physique qui a également l'expérience pour s'imposer à plus grande échelle, à savoir la Ligue des champions. Finances, jeu et ambitions, avec William Carvalho, le compte est bon.
Antoine Bourlon
Réagissez à cet article
500 caractères max
milhane 12 juin à 17:39

Il faut dégraisser les rabio verratti Pastore kurzawa et dimaria et reconstruire une équipe qui mouille le maillot de Paris

voir toutes les réactions