(L'Equipe)
FIFA BALLON D'OR 2015

Messi, le cinquième élément

C'est Lionel Messi qui succède à Cristiano Ronaldo pour remporter, sans discussion, le 60e Ballon d'Or, son cinquième personnel.

Il n’y a eu ni photo, ni débat, ni ballottage. Lionel Messi s’adjuge haut la main le 60e Ballon d’Or, son cinquième à titre personnel qui le place toujours plus haut dans le palmarès. Il prend désormais ses distances avec les triples vainqueurs : Cruyff, Platini, Van Basten et Cristiano Ronaldo. Après deux années où il a fait le voyage à Zurich pour voir son rival du Real brandir le trophée, l’Argentin a repris son bien avec la plus grande fermeté et à l’unanimité des trois collèges. Capitaines, sélectionneurs et journalistes l’ont tous porté largement en tête, ces derniers étant les plus enthousiastes à son sujet.

Sur un total de 498 votes, Messi apparaît 319 fois à la première place contre 100 à Cristiano Ronaldo et 15 à Neymar. Il récolte ainsi 41,33% des suffrages, ses deux dauphins devant se contenter respectivement de 27,76% et 7,86%. Un succès de la même veine que ceux de 2011 et 2012 où il avait déjà largement devancé le Portugais. Messi, qui fêtera ses vingt-neuf ans en juin prochain, peut encore espérer enrichir sa collection, alors que Cristiano Ronaldo, qui aura trente-et-un ans en février, devra sans doute se résoudre à ne jamais le dépasser.

Le tandem Messi-Ronaldo cumule 69% des votes !

En cumulant 69,09% des voix, le tandem infernal a une fois de plus fait main basse sur le scrutin. Leurs adversaires ne récoltent que des miettes, à l’image de Neymar qui réalise le plus faible score pour un troisième depuis la création du Fifa Ballon d’Or en 2010. Le Brésilien grimpe cependant pour la première fois sur le podium et prend date pour l’avenir. Reste à savoir combien de temps il lui faudra patienter avant que Messi et Ronaldo ne donnent des signes de fatigue. Quatrième, Robert Lewandowski réussit un petit exploit en s’intercalant entre Neymar et Suarez (5e). Le Polonais, nommé seulement pour la deuxième fois, obtient ainsi la reconnaissance de ses talents de buteur.

Pogba (15e) fait mieux que Benzema (20e)

Côté Français, Paul Pogba (15e) et Karim Benzema (20e) ont échangé leurs places. Il y a un an, le Madrilène (16e) avait devancé le Turinois (22e). S’ils demeurent les deux Bleus les plus compétitifs sur la scène internationale, il leur reste beaucoup de chemin à faire pour espérer intégrer un jour le top 10, voire mieux. Zlatan Ibrahimovic, seul joueur à défendre les intérêts de la Ligue 1, se classe 11e. À la sortie d’une année en demi-teinte sur le plan personnel, c’est plutôt une bonne performance, même si le Suédois se situe loin de sa 4e place de 2013.
 
Rémy Lacombe    
Réagissez à cet article
500 caractères max
nino7amine 26 oct. à 14:38

riyad mahrez 7

PHILTHIBAUT 11 janv. à 21:44

Tu es le meilleur, mais avec tes grandes oreilles je me demande si tu n'es pas un extra-terrestre

nino007 11 janv. à 20:08

depuis quand a 31 ans ont est vieux !!!!!! ibra fait bien la misere en ligue 1 a presque 35 ans non !!!!! a c rageux !!!!!