Paul Baysse à la lutte avec Alassane Plea. (N.Luttiau/L'Equipe)
Ligue 1 - Bordeaux

Paul Baysse (Bordeaux) : «Il nous a manqué quelque chose» contre Nice

Sorti frustré par ses retrouvailles avec Nice (0-0), Paul Baysse estime que Bordeaux «n'a pas été assez tueur dans les 30 derniers mètres» avec notamment quatre montants (deux poteaux et deux transversales) touchés dimanche.

«Êtes-vous satisfait après ce nul vierge (0-0) contre Bordeaux, votre ancienne équipe ?
Oui et non. Au niveau comptable, ce n'est qu'un point mais dans le contenu, on a fait quelque chose de bien. On s'est créé pas mal d'occasions, plus de vingt tirs dans le match, avec sept cadrés, quatre montants, cela fait quand même pas mal. Forcément, on est frustré parce qu'il n'y a pas trois points au bout et on n'a pas réussi à être assez tueur dans les 30 derniers mètres, dans le dernier geste, la dernière passe, le coach l'a souligné. Il nous a manqué quelque chose, ce brin de réussite. On a fait quelques petites erreurs techniques. Mais il y a du positif. On a réussi à mettre Nice en difficulté, on ne prend pas de but, ils ne se créent pas beaucoup d'occasions, on arrive à jouer un peu plus haut, à avoir plus de maîtrise du ballon donc c'est bien.
Une victoire vous aurait fait du bien avant d'aller à Monaco ?
Oui mais il y a du positif. Il faut garder cette détermination que l'on a mis dans le match pour aller à Monaco avec la confiance. Il faut que l'on soit conscient que l'on a des qualités, que l'on sait jouer au ballon, que l'on sait se créer des occasions. Il va falloir bien récupérer et bien travailler.
Cela vous fait du bien de retrouver du temps de jeu. Et vous avez failli marquer ?
Forcément, on s'entraîne dur tous les jours pour être sur le terrain, c'est notre métier. Cela fait partie du foot, les choses se sont passées de cette manière-là, le coach fait appel à moi. J'ai travaillé dur durant cette période où je n'ai pas trop joué, c'est à moi de montrer que je peux apporter. Sur mon action, ce sont les restes de l'Espagne (sourire). C'est un réflexe car elle est déviée et je la prends en aile de pigeon comme je peux et elle tape le poteau extérieur. C'est un peu à l'image du match, on a les situations mais ça ne tape pas le poteau du bon côté.»
Réagissez à cet article
500 caractères max