bernardoni (paul) (L.Argueyrolles/L'Equipe)
Ligue 1 - Nîmes

Paul Bernardoni (Nîmes) : «Devenir un vrai leader»

Nouveau gardien du Nîmes Olympique, Paul Bernardoni espère s'imposer enfin dans la peau d'un numéro un en Ligue 1.

«Qu'est-ce qui a fait pencher la balance en faveur de Nîmes ?
Je suis venu pour le côté familial de ce club, mais surtout pour jouer. Je veux progresser. Le coach, l'entraîneur des gardiens, le directeur sportif... Tout le monde est sur la même longueur d'onde et a envie de m'apprendre des choses. J'ai envie de passer plein d'échelons ici.

Que vous manque-t-il pour franchir un palier ?
Beaucoup de choses. Par habitude, je suis dur avec moi. Le foot moderne demande beaucoup d'exigence par rapport au jeu au pied. Même si je pense avoir passé un gros, gros cap la saison passée avec Clermont, je cherche toujours à progresser à ce niveau-la. J'aimerais être encore plus décisif et devenir un vrai leader. Je pourrais en sortir des tonnes... Le parfait n'existe pas. Il y a toujours quelque chose à bosser et puis j'ai encore du temps devant moi.

On oublie vite que vous n'avez que vingt et un ans. Vous avez trouvé les gens durs avec vous lors de votre période bordelaise ?
J'ai un physique trompeur. J'en ai vingt et un mais j'en parais trente-cinq minimum... (Rires) Je me suis toujours dit : “Si on est dur avec toi, c'est qu'on croit en toi.” Donc, ça me fait plutôt plaisir. Je sais ce que c'est d'avoir vécu un mini déferlement médiatique contre moi. Au final, ça m'a permis d'apprendre beaucoup de choses et de mûrir.»
Johan Tabau
Réagissez à cet article
500 caractères max