Eden Hazard  (Presse Sport)
ETRANGER

Payet et Hazard mènent l'équipe type du week-end européen

De la Bundesliga allemande à la Serie A italienne en passant par la Liga espagnole et la FA Cup anglaise, voici notre équipe type du week end. Notre onze est bâti autour d'un 3-4-2-1.

Idriss Carlos Kameni (Malaga)
Trois minutes après avoir encaissé un but –clairement hors-jeu ! –  de Cristiano Ronaldo, le gardien camerounais a hypnotisé le triple Ballon d'Or sur un penalty à la 36e minute. C'est le 10e penalty stoppé par Kameni sur 40 ! Mais ce dernier ne s'est pas contenté de cet exploit : il a réalisé plusieurs interventions de classe à l'occasion de ce Malaga-Real (1-1).
Gastaldello a bien résisté face à la Juve. (L'Equipe)
Gastaldello a bien résisté face à la Juve. (L'Equipe)
Albentosa (Malaga)
Impeccable dans le contrôle de José et Isco, il a inscrit le but de l'égalisation de Malaga sur un centre de Welington, son coéquipier de la charnière centrale andalouse. Un petit regret : si les attaquants de Malaga avaient eu la même veine sur la grosse poignée d'occasions nettes, l'équipe de Javi Gracia aura pu fêter une victoire, hier à La Rosaleda.

Daniele Gastaldello (FC Bologne)
Ce solide et attentif défenseur de formation juventina a fermé à double tour la surface de Bologne, bien aidé par son compère de charnière Maietta, lui aussi d'école bianconera. Et les Rossoblù de Roberto Donadoni ont contraint au 0-0 la Vieille Dame, mettant fin à sa série de victoires de rang (la Juve s'est arrêtée à 15 succès, à deux longueurs du record de Serie A). Lui ont-ils aussi fait perdre la tête du classement ? Réponse ce soir au terme de Naples-Milan AC...
 
Benjamin Hübner (Ingolstadt) – Face au Werder Brême, le défenseur central d'Ingolstadt marque son premier but de la saison en conclusion d'un cafouillage géant devant la cage de Wielwald en tout début de rencontre, puis il ne laisse plus rien passer dans sa surface. Le 2-0 sur le club de Brême permet à son équipe de porter à trois ses victoires de rang au Audi-Sportpark.
Dimitri Payet a inscrit un doublé. (L'Equipe)
Dimitri Payet a inscrit un doublé. (L'Equipe)
Artur Ionita (Hellas Vérone)
Le Monsieur plus du derby de Vérone. Un match à 100 à l'heure, avec une débauche d'énergie impressionnante et des dizaines de ballons gagnés au milieu. Et, pour couronner le tout, un but superbe, une frappe du gauche des 25 mètres en pleine lucarne qui a porté définitivement le score à  3-1 sur le Chievo en plein temps additionnel. Hier un mirage, le maintien du Hellas en Serie A reste aujourd'hui compliqué mais Ionita et ses camarades ont le moral qui remonte en flèche : avec 12 points récoltés en 12 journées depuis que Del Neri a remplacé Mandorlini sur le banc, ils sont sur la bonne route.
 
Roque (Las Palmas)
Roque et ses potes ont fait douter le Barça, ne s'inclinant que 2-1 tout en limitant le champ d'action de la MSN. Les Blaugrana ont remporté dans le fief de Las Palmas leur 8e succès de rang en Liga, mais un nul aurait probablement été plus juste.
 
José Luis Morales (Levante)
Lobes, centres au cordeau, passes au millimètre, slaloms dans la défense adverse, passe décisive à Verdu et, surtout, un but «Messiesque» :  Morales a rendu fou les joueurs de Getafe, largement dominés (3-0) sur la pelouse de Levante, vendredi. S'il joue tous les matches avec la même intensité, le club valencien pourrait avoir une chance de se sauver.
 
Dimitri Payet (West Ham)
Un doublé (un coup franc puis un beau slalom) et une passe décisive (à Emenike) pour l'ancien de l'OM en huitièmes de finale de FA Cup avec un West Ham qui est allé gagner 5-1 sur le terrain de Blackburn. Payet est désormais à 9 buts et 7 passes décisives à son compteur sous le maillot des Hammers.
Thomas Müller, une nouvelle fois buteur face à Darmstadt. (L'Equipe)
Thomas Müller, une nouvelle fois buteur face à Darmstadt. (L'Equipe)
Eden Hazard (Chelsea)
Le Diable rouge a mangé du lion ! Deux passes décisives et un but au cours de la correction (5-1) administrée par Chelsea à Manchester City en huitièmes de finale de la FA Cup. Sur le 1-0 pour les Blues, c'est lui qui centre de la gauche pour Diego Costa ; sur le 2-0, il sert William en plein cœur de la défense Citizen. Quant à son but, celui du 4-1, il s'agit d'un coup franc brossé du droit qu'il place au ras du poteau de Caballero, le gardien d'un ManCity qui a fait tourner trop massivement son effectif.  
 
Thomas Mûller (Bayern Munich)
Face à un coriace Darmstadt, c'est lui qui fait sauter le bouchon en réalisant les deux premiers buts du Bayern, vainqueur 3-1. Son second est un chef d'œuvre : sur un centre de la gauche de Vidal, il contrôle de la poitrine dos au but et marque d'un splendide ciseau retourné. Du grand art pour un Müller qui a atteint les 17 buts en Bundesliga cette saison. 
Edin Dzeko célèbre son doublé. (Reuters)
Edin Dzeko célèbre son doublé. (Reuters)
Edin Dzeko (AS Roma)
Une occasion énorme gâchée juste avant la demi-heure de jeu, mais l'attaquant giallorosso s'est racheté immédiatement en ouvrant le score face à Palerme. Suivra un autre but, ainsi qu'une passe décisive à Salah, son binôme en attaque, lui aussi très en verve contre une équipe sicilienne dépassée (5-0). La Roma a obtenu là son cinquième succès de rang en championnat, Dzeko son premier doublé de la saison sous la tunique romaine.
Roberto NOTARIANNI
 
Réagissez à cet article
500 caractères max
max59163 22 févr. à 18:52

MDR hazard