Le 20/01/2014 à 10:26:10

Info FF Pierazzi : «J'en rêve depuis que je suis petit»

Son départ pour les Etats-Unis est planifié à mardi. A 28 ans et après dix-sept saisons passées à l'AC Ajaccio, dont sept et demie parmi les professionnels, Jean-Baptiste Pierazzi quitte son club formateur pour découvrir la MLS avec les San José Earthquakes. «La concrétisation d'un grand rêve», savoure avec enthousiasme l'ancien capitaine emblématique de l'ACA.

 
 
Jean-Baptiste Pierazzi va réaliser l'un de ses plus grands rêves en partant évoluer aux Etats-Unis (L'Equipe)
 

«Jean-Baptiste, vous venez de vous engager pour les quatre prochaines années en faveur de San José, en MLS. C'est un projet de longue date qui aboutit enfin...
C’est un grand rêve qui se réalise ! Depuis que je suis petit, je rêve des Etats-Unis, c’est vraiment le pays qui m’attire. Je me suis donc logiquement intéressé à la MLS en étant fan, et c’est tout simplement la concrétisation d'un rêve de signer là-bas. Tout va très vite dans ce Championnat, quand les Américains veulent quelque chose, ils savent s’y prendre pour l’avoir. Depuis les arrivées des Beckham ou Henry, c’est de la folie. Les stades sont neufs, ils sont tout le temps pleins, et le niveau a bien évolué.

Vous avez même spécialement pris des cours d'anglais...
J’ai pris des leçons car à chaque fois que je pars aux Etats-Unis, j’en ai un peu marre de galérer avec la langue ! (rires) Après, comme par hasard, j’ai eu l’opportunité de rejoindre la MLS, mais j’ai pris des cours durant trois ou quatre mois.

Avez-vous déjà eu l’occasion de vous rendre à San José ?
Eh bien l’été dernier, je suis parti en Californie pour visiter Los Angeles mais aussi San Francisco, qui n’est qu’à une heure de voiture de San José. Pour le coup, je connais un petit peu le coin même si je ne suis pas encore allé dans la ville même.

Le climat et la qualité de vie en Californie ne devraient pas trop vous dépayser par rapport à la Corse !
Ce n’est pas le pire endroit aux Etats-Unis, c’est clair ! De plus, il ne pleut quasiment jamais là-bas, c’est le top. Je pars mardi pour visiter les installations et tout découvrir, j’ai hâte d’y être...

«Si aujourd'hui je suis ce que je suis, c'est grâce à l'ACA»

Mark Watson, votre nouvel entraîneur, s'est en tout cas montré très optimiste dans la presse locale après votre recrutement. Avez-vous déjà discuté ensemble ?
Tout à fait, quand nous nous sommes parlé, il m’a dit qu’il m’avait supervisé plusieurs fois et qu’il faisait de moi sa priorité de recrutement pour l’intersaison. C’est rassurant de savoir que l’on part dans un club où l’entraîneur compte sur soi, surtout pour moi qui n’ai jamais bougé d’Ajaccio et où j’ai toutes mes habitudes.

Vos 67 matches de Ligue 1 et 112 de Ligue 2 devraient apporter une bonne dose expérience au milieu de terrain des Earthquakes...
C’est ce que le club recherche, en particulier l’expérience tactique de l’Europe. Les Américains sont très portés vers l’avant, ils ne pensent qu’à attaquer mais pêchent énormément sur l’aspect défensif. Je vais donc devoir les aider sur ce point. Après, niveau physique, endurance ou puissance, ils sont très forts.

Ce départ de l'AC Ajaccio marque le dénouement d'une belle histoire à François-Coty...
C’est vrai, c’est la conclusion d’une superbe aventure que ce soit pour moi ou pour l’ACA. Ça fait dix-sept saisons que je suis ici (dont sept et demie chez les professionnels, ndlr), c’est une petite page qui se tourne. Mais c’est comme ça, c’est un peu le football qui veut ça. Ce qui est beau, c’est que j’ai tout connu en tant que joueur à Ajaccio, mais aussi en tant qu’Homme. J’ai grandi avec ce club. Si aujourd’hui je suis ce que je suis, c’est grâce à l’ACA.

Jean-Baptiste Pierazzi quitte l'ACA après être arrivé à l'âge de 11 ans au sein du club corse (L'Equipe)

Le «Good luck captain !» mis en ligne sur le compte Twitter officiel de l'ACA pour l'annonce de votre départ vous-a-t-il touché ?
Oui, forcément. A chaque fois que je passe au club, on me félicite, on me dit que je vais manquer... Toutes ses attentions me donnent des pincements au cœur. Je connais tout le monde, du staff technique jusqu’aux supporters. Tous les messages que j’ai pu recevoir m’ont fait énormément plaisir.

Si vous ne deviez en retenir qu'un, quel moment restera le plus fort pour vous ici ?
C’est dur de ne retenir qu’un moment. Mais celui qui revient à chaque fois, c’est la montée en Ligue 1 à l’issue de la saison 2010-2011. Tout le monde nous voyait descendre en National cette année-là, mais nous formions une vraie bande de copains et tout s’est déroulé à merveille. Je me souviens qu’un mois avant la fin de saison, nous étions bien placés pour jouer la montée, et on s’est fait un barbecue sur la plage avec les autres joueurs. C’est un évènement synonyme de l’ambiance qu’il y avait dans cette équipe. J’en garde un souvenir exceptionnel en tant que joueur, mais, là aussi, en tant qu’être humain. Il n’y a peut-être pas que le football, mais seuls les sports collectifs peuvent procurer de telles émotions.

Laisser votre club de cœur en position de lanterne rouge de L1 n'est-il pas trop difficile ?
Ça reste évidemment le petit regret, j’aurais aimé partir autrement. Si je pars maintenant, c’est que la saison de MLS débute en mars prochain. L’idéal aurait était de pouvoir assurer le maintien avant de quitter l’ACA. Après toutes les batailles que j’ai livrées ici, j’aurais souhaité aller jusqu’au bout. Mais je ne peux pas faire autrement.»

Propos recueillis par Clément LACORD

 
Article précédent
Allart poussé vers la sortie ?
Article suivant
Pierazzi : «J'en rêve depuis que je suis petit»
 

Reagissez a cet article

Login (Email) :

Mot de passe : Mot de passe oublié ?

 

Votre commentaire (500 caractères restants)

 
Les dernières news
21:07 Amical Luçon - Nantes: 0-0
18:30 Supercoupe d'Europe Clattenburg au sifflet
18:25 Transfert M'Bolhi à Philadelphie
17:43 ITA - AS Roma Keita : «C'est inacceptable»
17:15 L1 - Monaco Ranieri critique le projet
16:41 Transfert Brüls 3 ans à Rennes
15:45 T. Champions Les Parisiens sont à Pékin
14:17 Transfert Trezeguet en Inde
14:12 T. Champions Guingamp se met dans le bain
13:04 ESP - Barça Mathieu et la cigarette
12:46 L1 - Lyon Grenier fait le point
12:06 Amical - OM Alessandrini ménagé
11:09 Transfert Un Pogba à Pescara
11:00 FF - L2 Tait, le Berri-show
10:39 Transfert Bruno à Evian (off.)
09:30 Amical - Real CR7 de retour contre United ?
08:55 Copa Libertadores Asuncion en finale
29/07 ANG - Swansea Premier but de Bafé Gomis
29/07 Transfert Bruno chez Dupraz
29/07 C1 - 3e tour préliminaire Lille «impatient»
29/07 Transfert Origi à Liverpool (off)
29/07 C1 - Lille Martin pas dans le groupe
29/07 ANG - Everton Barkley prolonge
29/07 Transfert Baradji à Valenciennes
29/07 Transfert Dejagah file à Al-Arabi
29/07 ESP - Barça Des recettes records
29/07 Transfert José Angel à Porto
29/07 L1 - Bordeaux Saivet out 4 semaines
29/07 Amical - PSG Une balade peu ordinaire
29/07 ANG - MU Van Gaal écarte Shaw
29/07 ANG - Arsenal Giroud devrait prolonger
29/07 Transfert Bastia attend Brandao
28/07 Transfert Perrinelle rejoint Henry
28/07 ChE (U19) L'Allemagne en finale
28/07 Transfert De Vrij rejoint la Lazio
28/07 ANG - Arsenal Wenger encense Chambers
28/07 L1 - PSG Le chef d'oeuvre d'Ibra
28/07 Transfert Rémy retourne aux QPR
28/07 UKR - Chakhtior Adriano veut devenir Ukrainien
28/07 MLS - 21e j. Kansas City enchaîne
28/07 ALL - Bayern Schweinsteiger s'excuse
28/07 ANG - Chelsea La blague de Mourinho
28/07 L1 - Lens Le RCL fixé ce lundi
28/07 Transfert Brüls attendu à Rennes
 
Cette semaine dans FranceFootball hebdomadaire
S'identifier
Actu Clubs

L’OL connait la chanson

Tout recommence par ce match en République Tchèque… Première manche du 3ème tour préliminaire... Lire la suite

GFC Ajaccio : Un coach passé par VA

Lire la suite

#BariOM : la composition de l'OM

La feuille de match olympienne pour la rencontre de préparation face au FC Bari au stade San Nicola. Lire la suite

Les Blogs
Steven Gerrard. (Reuters)

Arrête Stevie !

«Je vais prendre le temps de la réflexion cet été pour examiner mon futur avant de prendre une décision», a lâché Steven Gerrard après l'élimination de l'Angleterre au premier tour. Pas de doute, il doit pourtant arrêter. Lire la suite

Islam Slimani. (Reuters)

One, two, three, viva Slimani

Islam Slimani, le double buteur des Fennecs au Brésil, est devenu très rapidement le héros de tout un peuple. Retour sur l'incroyable trajectoire de l'attaquant algérien. Lire la suite