Luiz Adriano et les joueurs du Spartak, malheureux en amour et malheureux au jeu. (Carl Recine/Action Images/Reuters)
Ligue des Champions

Privés de sexe, les joueurs du Spartak ont quand même pris une fessée

Pour optimiser leur performance sur le terrain, les joueurs du Spartak ont été sommés de ne pas avoir de relations sexuelles avant le match à Liverpool. Ça n'a pas très bien marché.

Le médecin du Spartak Moscou, Victoria Gameeva, a interdit à ses joueurs d'avoir des relations sexuelles avant le match contre Liverpool. La jeune femme a expliqué que le sexe avant le match empêche la performance optimale des joueurs : «D'un point de vue médical, le sexe stimule la capacité de travailler uniquement chez les femmes, mais cela fonctionne différemment pour les hommes », a-t-elle expliqué. L'abstinence n'a pas porté chance aux Russes, défaits 7 à 0, qui sont revenus d'Anfield les valises bien trop pleines.
Réagissez à cet article
500 caractères max