Ligue 1 - 26e journée

Rennes, une victoire miracle face à Angers

Au bout d'un match insipide, le Stade Rennais a battu Angers ce vendredi (1-0), grâce à un but contre son camp d'Arnold Bouka-Moutou (90e + 1). Les Bretons reviennent provisoirement à un point du podium.

Le gagnant : Kamil Grosicki

Comme (très) souvent, son entrée en jeu a dynamiser une attaque rennaise aphone. S'il n'a pas marqué, Kamil Grosicki a réveillé le Stade Rennais dans le dernier quart d'heure de cette rencontre, provoquant balle au pied et forçant Denis Petric à une parade de classe (86e). Son entrée a permis à Rennes de pousser en fin de match, et d'obtenir un corner qu'Arnold Bouka-Moutou a propulsé au fond de ses propres filets (90e + 1). Comme sous Philippe Montanier, l'international polonais n'est qu'un remplaçant de luxe dans l'équipe de Rolland Courbis. Une équipe qui compte beaucoup (trop ?) sur les exploits personnels d'un gamin de 18 ans, Ousmane Dembelé, qui avait signé l'unique moment fort des 75 premières minutes de jeu en touchant le poteau (69e).

Le perdant : Angers, la tête dans le SCO...

Durant la première partie de saison, le SCO Angers était l'équipe la plus "attachiante" de notre Championnat. Mais depuis la reprise (à l'exception notable de son succès 3-0 face à Monaco), on ne reconnaît plus l'équipe de Stéphane Moulin, à la peine individuellement comme collectivement (seulement 68% de passes réussies ce vendredi soir !). Au Roazhon Park, l'absence de Thomas Mangani a forcément compté, mais elle ne suffit pas à expliquer la sixième défaite du promu lors des huit dernières journées. Désormais, le SCO regarde bel et bien derrière, même si ses 37 points lui permettent de voir venir.

Le chiffre : 43

Comme le nombre de ballons touchés par Yoann Gourcuff, entré en jeu à la 46e minute. Disponible et très recherché par ses partenaires, le numéro 28 rennais a donc beaucoup participé au jeu, sans vraiment parvenir à le dynamiser. Un retour actif mais discret, en attendant mieux. Au moins, cette fois, aucun coéquipier n'est venu le tacler.

C.C., avec N.D.
Réagissez à cet article
500 caractères max