Franck Ribéry a inscrit un but splendide. (M.Dalder/Reuters)
Etranger

Ribéry (Bayern Munich) et Suso (Genoa) mènent l'équipe type européenne du week-end de France Football

Voici notre onze-type du week end pour les quatre grands championnats européens (Bundesliga, Liga, Premier League, Serie A). L'équipe est articulée en 4-1-4-1 autour de Ribéry et Suso.

René Adler (Hambourg)
Il a dégouté les attaquants d'Hanovre, multipliant parades et arrêts pendant une heure, avant que ses coéquipiers n'enfoncent le clou en marquant à trois reprises. Ce 3-0 à l'extérieur éloigne le HSV de la zone dangereuse.
Marcelo a fêté la victoire au Camp Nou (A. Gea/Reuters)
Marcelo a fêté la victoire au Camp Nou (A. Gea/Reuters)
Sylvan Widner (Udinese)
Face à Naples, l'arrière latéral suisse a été utilisé dans le couloir droit, un cran devant la défense à trois de l'Udinese. Pour les besoins de notre équipe type, nous le positionnons derrière, dans un système à quatre. Car l'essentiel est ailleurs : Widner a submergé les Azzurri par son énergie et ses passes en profondeurs. C'est lui qui a notamment servi Badu sur l'action qui a porté au penalty du 1-0 pour l'Udinese de Bruno Fernandes, c'est encore lui qui a donné à Théréau le ballon du 3-1 finale, et, entre temps, qui s'est procuré un autre penalty, manqué cette fois par Bruno Fernandes.  Mais ce dernier se sera fait pardonner en marquant un deuxième but d'un retourné acrobatique fabuleux.
 
Wes Morgan (Leicester)
Premier but de la saison pour le défenseur central jamaïquain né à Nottingham. Et c'est un but qui vaut de l'or que cette tête surpuissante sur un centre de la gauche de Fuchs : il assure la victoire (1-0) des Foxes face à Sunderland et un avantage de 7 points sur Tottenham à seulement 6 journées de la fin. Par superstition, Ranieri ne veut toujours pas parler de titre, mais celui-ci commence à se matérialiser.
 
Gabriel Paletta (Atalanta)
Si le Milan ne marquera que sur un penalty de Luiz Adriano, le mérite en revient pour beaucoup à l'ancien rossonero, intraitable dans sa surface. Un excellent travail qui sera récompensé par le succès 2-1 de l'Atalanta avec des buts de Pinilla (retourné hyper spectaculaire) et Gomez.
 
Marcelo (Real Madrid)
Une excellente prestation défensive et le coup de patte déterminant sur l'égalisation de Benzema. Le Real a gagné (2-1) sur le terrain du Barça grâce à un but de Cristiano Ronaldo, son 29e cette saison en Liga. Un triomphe rendu possible par la défense héroïque de Madrilènes réduits à dix après l'expulsion de Sergio Ramos (83e minute).
Casemiro a lui aussi brillé face au Barça (J. Medina/Reuters)
Casemiro a lui aussi brillé face au Barça (J. Medina/Reuters)
Casemiro (Real Madrid)
L'une des clefs du beau succès  des Merengue au Camp Nou. Le Brésilien a assuré le fondamental  équilibre entre les lignes.
Franck Ribéry a inscrit un but splendide. (M.Dalder/Reuters)
Franck Ribéry a inscrit un but splendide. (M.Dalder/Reuters)
Javier Hernandez (Bayer Leverkusen)
Entré à l'heure de jeu sur le 1-0 pour le Bayer, « Chicharito » est l'ouragan qui balaye définitivement Wolfsburg par un but et une passe décisive à Yurchenko.  Avec  le succès (3-0) de vendredi, Levekusen reste pleinement en course pour la Ligue des champions.

Diego Perotti (AS Roma)
Arrivé comme El Shaarawy au mercato de janvier, l'Argentin fait des merveilles dans le dispositif à quatre attaquants mis en place par Spalletti au cours d'un derby gagné 4-1 par les Giallorossi (c'est la Lazio qui recevait). Perotti, qui a marqué un beau but et tiré sur le poteau, a fait tout particulièrement souffrir la défense laziale.  
 
Antoine Griezmann (Atletico Madrid)
Deux buts et une passe décisive pour le Français lors du 5-1 des Colchoneros face au Betis Séville. Une belle façon de préparer le derby espagnol de Ligue des champions face au Barça.
 
Frank Ribéry (Bayern Munich)
Le Français ne dispute pas son meilleur match de la saison, mais il réalise le seul but de la journée lors de Bayern-Francfort (1-0) d'une extraordinaire reprise acrobatique du droit sur un ballon repoussé par le gardien de l'Eintracht. C'est son premier but en 2016.
Suso a signé un triplé avec le Genoa (simon stacpoole/EXPA/PRESSE SP/L'Equipe)
Suso a signé un triplé avec le Genoa (simon stacpoole/EXPA/PRESSE SP/L'Equipe)
Suso (Genoa)
Et un triplé, le premier de sa carrière, pour l'ancien de Liverpool  qui n'avait jusque-là marquer qu'un seul but cette saison avec le Genoa. Suso assomme Frosinone par son pied gauche de velours, à l'image de son troisième but, pleine lucarne à l'entrée du dernier quart d'heure.
Réagissez à cet article
500 caractères max
ristobop 5 avr. à 0:46

Je vais me faire des énemis mais perso je rajouterais Ribéry à la liste pour l'Euro... Contre Giroud. Vous imaginez le Bayern échanger un baril de Ribéry contre deux de Giroud??

chivato 4 avr. à 18:08

Ribery est présent avec son but à domicile contre la saucisse de franckfort et cr7 n'est pas là alors qu'il donne la victoire au real contre le barca au camp nou ! Y'a rien qui vs echappe? Cr7 a fait un match plein,1 but et 1 passe decisive (si arbitre n'avait pas refuse le but valable de bale)..il etait meme DC par moment...enfin bref!