OM Marseille Salzbourg (F.Porcu/L'Equipe)
Ligue Europa - Groupe I

Sans briller, l'Olympique de Marseille se qualifie pour les 16es de finales de la Ligue Europa

Beaucoup trop imprécis dans les derniers mètres, Marseille n'a pas réussi à prendre le dessus sur Salzbourg (0-0). Mais le match nul, combiné au résultat du match entre Konyaspor et Guimaraes (1-1), assure la qualification aux Phocéens.

Au terme d'un match terne et pauvre en occasions, Marseille n'est pas parvenu à prendre le meilleur sur Salzbourg (0-0). Parfois un peu tendre dans les duels, le secteur offensif marseillais a exposé les siens à quelques contres de leurs adversaires. Guldbrandsen s'essayait dans les premières minutes mais sa frappe passait à côté du but de Mandanda (2e), puis une seconde fois au retour des vestiaires, obligeant le portier phocéen à se coucher pour capter le cuir (46e). Ce n'était alors que la première frappe cadrée du match. Les deux formations ont cruellement manqué de lucidité et de précision dans le dernier geste. Les Marseillais avaient pourtant tenté plusieurs fois leur chance, mais les frappes d'Anguissa (5e) et de Sanson (12e) passaient assez largement au-dessus.

Sarr, Anguissa et Gustavo au rang des satisfactions

En deuxième période, les hommes de Rudi Garcia se montraient beaucoup plus tranchants. Bouna Sarr, une nouvelle fois très intéressant dans son couloir droit, forçait Walke à s'employer d'une frappe surpuissante après un bon décalage de Sanson (53e). Vingt minutes plus tard, il percutait une nouvelle fois, dribblait trois joueurs de Salzbourg avant de centrer fort devant le but, sollicitant une nouvelle fois le portier allemand (74e). Le double pivot Anguissa-Gustavo est également apparu très en verve. Alors que le Brésilien excellait à la récupération (cinq tacles et deux duels aériens gagnés), son coéquipier camerounais se projetait vers l'avant et parvenait à apporter du danger (quatre dribbles réussis).

Ce dernier était à l'origine d'un bon mouvement collectif, au bout duquel Maxime Lopez s'essayait en demi-volée, sa frappe frôlant le poteau de Walke (47e). Du côté de Salzbourg, Berisha était le seul à se montrer dangereux. Le Kosovar testait Mandanda sur coup franc (65e) puis voyait sa tentative être contrée in extremis en fin de match (86e). Avec ce nul, l'OM assure sa qualification pour les seizièmes, mais devra revoir le contenu de sa prestation pour espérer aller loin dans la compétition.
Antonin Deslandes
Réagissez à cet article
500 caractères max