Aurier défend désormais les couleurs de Tottenham. (Frédéric Porcu/L'Équipe)
Affaire Periscope

Serge Aurier (ex-PSG) au sujet de l'affaire Periscope : «Je suis quelqu'un d'intelligent, même si ça ne paraît pas être le cas»

Trois mois après son départ du PSG, Serge Aurier est revenu dimanche sur ses déboires extra-sportifs de la saison dernière. «On fait tous des conneries, des mauvais choix», s'est-il défendu.

Invité sur le plateau du Canal Football Club dimanche soir, Serge Aurier a de nouveau été interrogé sur l'affaire Periscope et son départ à Tottenham à l'intersaison. «Je ne pouvais plus rester (au PSG) dans le sens où on ne me jugeait plus sur mes performances sur le terrain, a répété le latéral international ivoirien (24 ans, 45 sél.). Quand j'étais bon, on disait que j'étais "normal", et quand j'étais moins bon, on disait que j'étais "moyen". Au bout d'un moment, quand tu comprends un peu comment ça se passe, tu es obligé d'aller voir ailleurs.»

«Les réseaux sociaux ont pris une ampleur extraordinaire»

C'est pour épargner sa famille («le plus dur, c'était pour elle») qu'Aurier dit avoir quitté son «club de coeur». Il assure avoir appris de ses erreurs et être «quelqu'un d'intelligent, même si ça ne parait pas être le cas».
2016, une année de déboires pour Serge Aurier
«Au bout d'un moment, tu prends conscience que ces choses-là sont difficiles pour les jeunes qui sont fans de nous, qui nous regardent, a-t-il répondu. En tant que joueurs, on a tous fait des conneries, des mauvais choix. Les réseaux sociaux ont pris une ampleur extraordinaire. Je suis obligé de faire attention à tout ça aujourd'hui, de prendre du recul. Je ne suis pas constamment avec mon téléphone en train de faire n'importe quoi, mais je fais attention pour protéger ma famille, vu les dégâts que ça a causés.»
Réagissez à cet article
500 caractères max