Ligue des Champions - Séville

Séville : Liberté provisoire pour douze supporters accusés d'avoir agressé ceux de la Juventus

Douze supporters de Séville, accusés d'avoir agressé ceux de la Juventus, ont été remis en liberté provisoire.

La justice espagnole a accordé une mise en liberté provisoire jeudi à douze supporters du Séville FC accusés d'avoir participé à une bagarre avec des fans de la Juventus en novembre qui a fait trois blessés, dans l'attente de la fin de l'enquête. Le tribunal a retenu les charges de «participation à une rixe», «troubles à l'ordre public» et «dégâts», évalués à plus de 2 000 euros, contre le groupe d'individus, qui doit pointer deux fois par mois au commissariat de police.

Les faits ont eu lieu le 21 novembre, à la veille de la rencontre de Ligue des champions entre le Séville FC et la Juventus (1-3), dans un bar du centre de la ville andalouse où s'étaient réunis des supporters du club italien. Des supporters locaux ont d'abord lancé des briques et des pierres sur le bâtiment, avant d'attaquer, «les visages couverts», les Italiens avec des bâtons, bouteilles, bars de fer et «au moins une arme blanche ou un autre objet tranchant», selon la justice espagnole.

Le blessé le plus grave a été un Belge qui présentait plusieurs blessures à l'arme blanche.
Réagissez à cet article
500 caractères max