Ligue 1 - Angers

Stéphane Moulin (Angers) : «Il va falloir se mettre d'accord sur les penalties»

Stéphane Moulin a regretté que son équipe ait trop reculé en seconde période à Nice, ce vendredi lors de la défaite d'Angers (1-2). Mais l'entraîneur du SCO a aussi estimé que les deux penalties sifflés contre les siens étaient «litigieux».

Stéphane Moulin (entraîneur d'Angers, sur beIN Sports) : «On a fait une très belle première mi-temps. Je trouve que, tactiquement, on a été parfait. Ils n'ont pas eu un tir au but, pas une occasion. Alors, peut-être que c'est agaçant pour eux de voir des joueurs qui ne lâchent pas et contrecarrent leurs plans, jusqu'à marquer un but. Sur la deuxième mi-temps, je trouve qu'on a défendu beaucoup trop bas. Et là, on n'a pas su ressortir les ballons comme en première mi-temps. Nos milieux étaient collés à nos défenseurs, ce qui fait qu'il n'y avait plus de possibilités de retrouver des relais pour remonter le ballon.
Compte-rendu : Nice fait tomber Angers

«Ce match nous laisse des regrets»

On a vu la qualité des Niçois dans cette capacité à remettre l'ouvrage sur le métier. Ils ont fini par nous faire craquer et à marquer par deux coups du sort. C'est dur pour nous, mais il faut l'accepter. Ce match nous laisse des regrets car on pensait bien réussir un beau coup et on n'est pas passé loin.
«L'arbitre a douté mais il a pris une décision lourde de conséquences»
Les penalties sont litigieux. J'étais content qu'il ne reste que cinq minutes, parce qu'avec vingt minutes de plus, on aurait pu rentrer dans le livre des records, en prenant deux penalties supplémentaires. Sur le deuxième, il va falloir qu'on se mette d'accord une bonne fois pour toutes. Quand siffle-t-on une main et quand ne siffle-t-on pas ? Je suis d'accord pour donner un penalty aux Niçois sur cette action de jeu, par contre, il faudra l'accorder tout le temps. Celle-là est complètement involontaire. Dans le doute, je pense qu'il faut s'abstenir. L'arbitre a douté mais il a pris une décision lourde de conséquences pour nous. C'était peut-être la porte de salut de Nice ce (vendredi) soir.»
Réagissez à cet article
500 caractères max
nicea 15 janv. à 23:48

le defenseur sent qu'il vas centre il enleve pas les bras , apres il s'etonne , il arrete un centre , il mets les main dans le dos y a pas peno

nicea 15 janv. à 23:38

dans la surface quand un joueur va centrer on mets les mains derrière le dos , si on laisse les bras en opposition y a des chances de touches le ballon et arrête un centre , après facile de dire j'ai pas fait exprès , sinon grosse défense Angers quand même