Transferts

Thauvin arrive (presque) comme un Messie

C'est officiel. Florian Thauvin a été prêté ce dimanche jusqu'à la fin de saison par Newcastle à l'Olympique de Marseille, six mois après avoir quitté la Canebière. Il a tout à gagner.

C'était dans les tuyaux, c'est désormais officiel. Six mois après avoir quitté Marseille pour dix-sept millions d'euros, Florian Thauvin fait son retour à l'OM, où il est prêté sans option d'achat par Newcastle jusqu'à la fin de la saison. Une situation que personne n’aurait osé imaginer à la fin du mois d’août 2015.

Un petit côté insupportable

Car à Marseille, Florian Thauvin n’était pas devenu indésirable, mais son rendement commencait à lasser tout le Vélodrome. Quasi intouchable sous Marcelo Bielsa, l’ancien Bastiais, malgré cette confiance et ce grand temps de jeu, ne se montrait pas plus efficace que cela. En 2014/15, avec 2503 minutes passées sur le terrain en Championnat, il avait inscrit cinq buts et délivré trois passes décisives. Mais sans jamais se montrer convaincant. Trop gourmand pour certains, trop de déchets pour d’autres. Il avait également ce petit côté insupportable qui pouvait en lasser quelques-uns, à commencer par ses coéquipiers. On se souvient, notamment, de plusieurs prises de bec avec Dimitri Payet. «Les sifflets du Vélodrome, oui, ça me touche, déclarait le principal intéressé au début du mois d’avril 2015 au sujet des supporters. Ça reste dans ma tête. S’ils m’ont sifflé, c’est qu’il y avait une raison, c’est à moi de me remettre en question. J’aimerais recevoir des ovations plutôt que des sifflets.»

Un départ mouvementé en août

Sans jamais réussir à confirmer sa bonne saison 2013/14 (huit buts, trois passes en Ligue 1), Thauvin a perdu petit à petit ce crédit. Jusqu’à devenir indésirable. On se souvient, par exemple, de cette scène au soir de la défaite face à Caen en août dernier. Soirée qui avait été marquée par la démission de Marcelo Bielsa. Après cette rencontre, Thauvin avait eu une vive altercation avec plusieurs supporters, dont un qui lui avait craché dessus à la sortie du Vélodrome.
420 minutes de Premier League jouées en six mois à Newcastle.
Bref, à son départ, c'était un petit «bon débarras», on pensait l’histoire Thauvin/OM terminée. Mais aujourd’hui, à regarder la réaction des supporters, on a l’impression que le gaucher revient en Provence tel un Messie. Tel celui qui va pouvoir faire la différence, délivrer des situations et remettre un peu le feu dans un Vélodrome qui n’a plus vu une victoire marseillaise depuis le 13 septembre 2015 ! Dans la situation de l'OM, ça ne peut que faire du bien à Cabella et consorts. Mais c'est aussi quelque peu ironique de voir que les Marseillais doivent s'en remettre à Thauvin pour sauver leur saison.

Le Magpie va venir pallier la blessure de Lucas Ocampos (out jusqu’en mars au minimum) dans un club encore engagé en Coupe de France et, surtout, en Ligue Europa. Et qui souhaite surtout enchaîner les résultats pour voir l’Europe l’année prochaine. Un défi qui ne peut qu’exciter Florian Thauvin qui n’a joué que 420 minutes en Premier League avec Newcastle. Et avec ce prêt, entre grappiller du temps de jeu et trouver grâce de nouveau aux yeux des supporters marseillais : il a tout à gagner.
T.C.
Réagissez à cet article
500 caractères max
gm1320 30 janv. à 23:43

1 seul attaquant et 1 flopée de milieux offensifs: Cabella, Ocampos, Alessandrini, Sarr, Nkoudou, Thauvin et Barrada...