A lire dans FF - L'entretien

Yaya Touré: «Tout est de la faute de Drogba, Eto'o...»

Invité dans le France Football de cette semaine à s'exprimer sur le manque de renouvellement au niveau des cadors africains, Yaya Touré trouve des explications... mais pas d'excuses à ses «p'tits frères» du continent.

Une succession compliquée à assurer

«Depuis quelque temps maintenant, je constate moi aussi que les Africains ont du mal à s’imposer ou à exister dans les plus grandes équipes. Mais tout ceci est un peu de la faute de Didier (Drogba), d’Eto’o, d’Essien ou encore d’Okocha. Et peut-être, aussi, un tout petit peu de la mienne, sans vouloir passer pour un prétentieux. Ces joueurs-là ont placé la barre tellement haute que c’est très dur d’arriver derrière.»

Des Africains trop indolents

«Les Africains se laissent parfois aller trop vite. Ils sont dans leur monde, ils se croient arrivés, les plus beaux, les plus forts. Mais ils ne comprennent pas qu’il y a encore plein d’autres marches à gravir pour aller jusqu’en haut. Malheureusement, beaucoup ne voient dans ce job que le bon côté : l’argent facile, les filles, les sorties, les jolies voitures, les belles fringues. Et abandonnent trop vite l’idée d’aller chercher les meilleurs. Ils ne savent pas toujours souffrir.»

L'exemple Eto'o

«Beaucoup se contentent de peu. Ils envoient de l’argent au pays et sont à l’abri pour les prochaines années. Pourquoi se faire mal ? En fait, j’ai le sentiment qu’ils s’empêchent de viser haut. Comme par fatalisme. Ils pensent que le top du top n’est pas fait pour eux. Et pourquoi pas ? Même s’il passait parfois pour quelqu’un d’un peu arrogant ou prétentieux, Samuel Eto’o, lui, avait cette faim de montrer et de monter tout en haut.»
«Si j’avais été brésilien, je crois que tout aurait été plus facile pour moi. C'est juste un constat, je ne cherche vraiment pas des excuses. Mais j’ai toujours eu un peu cette impression de déranger. Qui ? Un peu tout le monde : l’ordre établi, les observateurs, des entraîneurs, des décideurs. En fait, quand un Africain arrive tout en haut, ce n’est pas toujours bien ressenti. Comme s’il ne fallait pas. Comme s’il n’était pas à sa place.»

Le making-of de l'entretien

Lieu : Une petite salle sur-climatisée du centre d’entraînement de Manchester City.
Durée : 1H45mn.
Boisson consommée : un thé (sans sucre ni lait).
Tenue : survêtement.
Niveau de connivence avec l’intervieweur : assez poussé. 
Autre personne présente : Alex, l’attaché de presse de City. 
La question à laquelle il n’a pas voulu répondre : «ça vous intéresserait vraiment de signer au PSG ?»
Nombre de fois où il a regardé sa montre durant l’entretien : 0… il n’avait pas de montre !
Note sur sa disponibilité : 9,5/10. 
 
Réagissez à cet article
500 caractères max
vil 4 nov. à 18:33

Yay a dit vrai ,s'il était un brésilien on parlerait beaucoup plus de lui. Quand on voit comment la prèss faisait tant de bruit 6 avant pour Mélo ,joueur moyen. Yaya est meilleur que Kroos ,que Alanso que Bousquets , pourtant quand on parle de Kroos,c'est comme si il est le meilleur milieux de terrain qui joue pendant 2 ans c'est privilège là yaya n'a jamais le jouit

paulaze43 4 nov. à 13:12

Yaya,dans la vie tout le monde cherche le bon côté. Faut pas envié les autres.Quesque eto'o et Didier vont encore monter dans ls grand championnat si, ils ont tout gagné.maintenant que propose tu pour éradiquer ce problème c'est facile de parler et ne rien faire.tout se que eto'o fait pour les enfants démunis qu'en penses tu

lepetitoiseau 3 nov. à 19:25

Yaya joueur exceptionnel! solide au milieu ,technique largement au dessus du lot, simplicité dans ses transmissions, infatiguable et scorer hors paire et humainement humble! #patron

ndiaye77aliou 3 nov. à 19:23

Comment peut-on expliquer qu'un certain Moussa Sow après avoir été meilleur butteur de Ligue 1 n'ait visé que le championnat turc dès la saison suivante ? (avec tout le respect que j'ai pour ce championnat). Aussi Demba Ba quittant chelsea pour ce même championnat ? difficile à contredire Yaya Touré.

eddy.n 3 nov. à 15:10

Parfait

voir toutes les réactions