Bleus

Équipe de France : il y a un an, Karim Benzema portait le maillot des Bleus pour la dernière fois...

... et c'était bien ! Le 8 octobre 2015, l'attaquant du Real Madrid fêtait sa 81e sélection face à l'Arménie (4-0) en signant un doublé et en affichant une complicité plus qu'intéressante avec Antoine Griezmann. Des promesses sans lendemain.

Deux jours plus tôt, Karim Benzema plongeait sans le savoir dans le plus profond marasme extra-sportif de sa carrière, au détour d'une discussion avec Mathieu Valbuena puis d'un coup de fil à un ami. Mais ce jeudi 8 octobre 2015, le numéro 10 des Bleus est bel et bien sur la pelouse de l'Allianz Riviera de Nice pour affronter l'Arménie. Son statut fait toujours débat, alors qu'il n'a plus marqué depuis six rencontres avec les Bleus. L'opposition du soir est (très) modeste, et va permettre à Benzema de parfaire ses automatismes avec son voisin madrilène Antoine Griezmann.
Avec Griezmann, ils passent leur temps à se chercher, et surtout à se trouver.
Après un une-deux d'école avec le Merengue, le joueur de l'Atlético ouvre le score à la demi-heure de jeu. Une action de classe parmi d'autres, au milieu d'un match où Benzema et Griezmann ont passé leur temps à se chercher, et surtout à se trouver. Entre ces deux-là, la complicité technique est évidente, renforcée par la montée en puissance du futur meilleur buteur et meilleur joueur de l'Euro 2016. Pourtant, le public niçois fait le difficile, parce que ''KB'' ne (re)trouve toujours pas le chemin des filets.
Impassible mais agacé, l'avant-centre du Real Madrid inverse la tendance à la 78e, de la tête sur un corner (oui, oui !). Le passeur décisif ? Antoine Griezmann. Une poignée de secondes plus tard, il signe un doublé grâce à un face à face plein de sang-froid remporté devant le gardien arménien Gevorg Kasparov. Les sifflets sont envolés, place à l'ovation au moment où Benzema quitte le terrain, touché à une cuisse (81e). Bref, une soirée azuréenne un peu à l'image de la carrière internationale du jeune homme.

«Envie de gagner des titres avec cette équipe»

«Ç'a toujours été comme ça depuis tout petit, déclare l'intéressé au sujet de l'attente et de l'impatience qu'il suscite. Moi, j'essaie de tout donner sur le terrain et de montrer que je veux venir en équipe de France parce que dire le contraire, c'est un mensonge. J'ai envie de gagner des titres avec cette équipe.» Son sélectionneur Didier Deschamps est lui ravi que son attaquant ait retrouvé la faille : «Je suis très content pour Karim. Avant de marquer, il avait déjà fait de très bonnes choses et notamment amené le but d'Antoine. Le dossier est clos.» Un autre, bien plus gênant, ne va pas tarder à s'ouvrir, éloignant (définitivement ?) les promesses de cette belle soirée niçoise.
 
C.C.
Réagissez à cet article
500 caractères max
lepetitoiseau 9 oct. à 12:59

Meilleur buteur francais qualif euro 2012, buteur au barrage coupe du monde 2014, meilleur joueur français du 1er tour et un des meilleurs toute nation confondue de ce premier tour. Sinon des buts contre les pays bas le Brésil ou l'Angleterre ( des petites équipes) 27 buts 17 passes décisives... Voilà...only facts

monacoforever92 9 oct. à 11:31

tournée générale les amis

ANOUCHKA 9 oct. à 9:37

je me souviens du 2ième but de benz plein de sang froid il fixe le gardien et BIM BAM BENZ ce match m'avait fait fort impression je n'avais qu'une hate revoir le duo au match suivant mais la suite fut..........

ANOUCHKA 9 oct. à 9:36

ce match nous a montré les belles promesses de ce duo meme technique , ça joue à une touche de balle , vista et placement font la force de ce duo ! je persiste et je signe griezmann benzema le duo qu'il faut à l'edf on compte les jours on regarde les matchs de l'edf presque sans passion en attendant son retour !

noaguil 8 oct. à 22:22

lâchez nous avec ce Benzema, il y a au moins 50 joueurs qui + la sélection que lui.

voir toutes les réactions