Italie

« Balotelli est noir et essaye de s'éclaircir » : Brescia parle d'une blague après les propos de son président

Après la phrase polémique du président de Brescia Massimo Cellino, ce lundi, sur Mario Balotelli, le club a évoqué « une blague basée sur le paradoxe ».

Exclu de l'entraînement jeudi et non convoqué pour le match contre la Roma dimanche (0-3), Mario Balotelli est en difficulté à Brescia et pourrait d'ailleurs partir cet hiver. Le président du club, Massimo Cellino, a d'ailleurs été questionné sur son cas, ce lundi à Milan, à l'issue de l'assemblée de la Ligue nationale italienne : « Qu'est-ce que je dois vous dire à propos de Balotelli ? Qu'il est noir, qu'il essaye de s'éclaircir et qu'il a de grandes difficultés. »
Le sarcasme a été si difficile à déceler que le club a publié un communiqué dans la foulée sur son site officiel : « Eu égard aux propos tenus cet après-midi par le président Massimo Cellino sur notre joueur Mario Balotelli, le Brescia Calcio précise évidemment qu'il s'agit d'une blague basée sur le paradoxe, et clairement mal interprétée, prononcée dans le but de dédramatiser une exposition médiatique excessive et avec l'intention de protéger le joueur lui-même. »
« Pour le moment il (Balotelli) doit redevenir un joueur de foot mais il en est un peu loin »
Vendredi dernier, Cellino avait d'ailleurs affirmé : « Balotelli a perdu le sourire après les faits de Vérone », à savoir les cris de singe qui lui avait été adressés par des supporters du Hellas, le 3 novembre.
En plus de cette « boutade », le président de Brescia a parlé longuement de sa recrue star : « Je l'ai pris en fin de mercato, pas pour faire des abonnements ou de la publicité, je l'ai acheté en pensant qu'il serait une valeur ajoutée. On l'a fait devenir, à cause d'une surexposition, un point faible. Si on continue de parler de lui, on lui fait du mal, et à nous aussi. Peut-être qu'il donne plus de poids aux réseaux sociaux qu'aux valeurs physiques et sportives. Je ne l'ai pas pris pour les réseaux sociaux, il mesure 1,90 m, c'est une bête, il peut encore faire quelque chose dans le football, quand il sera en condition de le faire. Il doit apprendre à répondre sur le terrain, pour le moment il doit redevenir un joueur de foot mais il en est un peu loin. »
Réagissez à cet article
500 caractères max
pacopacer 25 nov. à 18:13

L’Europe se nationalise (Hongrie, Pologne, Allemagne, Italie et la France évidement) et le football est le reflet de la société raciste qui s’installe petit à petit ! Triste Europe !

ADS :