LES CONFIDENCES DU JOUEUR MASQUÉ (L'Equipe)

«Ce qui me choque le plus, c'est le rôle de Benzema dans l'histoire»

Il joue en Ligue 1 et raconte, à visage caché, chaque semaine pour Francefootball.fr les dessous, pas toujours avouables et rarement avoués, de son métier. Le joueur masqué a choisi aujourd'hui de parler du chantage à la sextape dont est victime Mathieu Valbuena.

«Cette affaire de la sextape me choque. Même dans notre milieu, on n’entend pas des trucs comme ça tous les jours. Quand un truc pareil sort, on ne sait jamais vraiment de quoi il s’agit. Pour comprendre cette affaire de la sextape, j’ai demandé à un de mes coéquipiers, qui est allé récemment en équipe de France, d’essayer de comprendre ce qu’il se passait. Il connait bien Benzema donc il en a parlé avec lui. Ce que mon coéquipier est venu me raconter à l’époque, c’est exactement la version de l’histoire telle qu’on la connait aujourd’hui. C’est vraiment un truc de fou.

Il y a tellement de mecs qui gravitent autour de nous, et puis il y a tellement d’argent... Le gars réclamait quand même 150 000 euros à Valbuena ! Même pour lui, c’est énormément d’argent. Moi, personnellement, ce qui me choque le plus, c’est le rôle de Benzema dans l’histoire. Mais qu’est-ce que le mec est allé se foutre là-dedans ? Pourquoi il se fait chier comme ça ? Il est hyper connu en France, c’est une star du Real Madrid, il touche 800 000 euros par mois... Qu'est-ce qu’il va foutre là-dedans ? À la rigueur, s’il aime vraiment ses "potes", il devrait leur donner lui-même les 150 000 et ça serait réglé.

Parce que Benzema, il accepte gentiment de faire le lien, comme ça... Comme si 150 000 euros, ce n’était pas beaucoup d’argent. Mais ce n’est peut-être pas beaucoup d’argent pour lui. Il y a tellement de joueurs qui n’arrivent pas à se déconnecter de leurs amis d’enfance, qui restent fidèles à des mauvaises fréquentations d’adolescence et à un moment donné, ça les dessert. Même les amis peuvent essayer de profiter de toi. Un jour, à mon niveau, l’un de mes amis m’a un peu blessé. On devait manger ensemble. Là, il a insisté pour manger au restaurant de mon club. Moi, je ne voulais pas, mais il insistait. Puis d’un coup, il m’a avoué: «tu comprends, si on va manger au restaurant du club, les gens verront que je suis avec toi, ça peut me créer des opportunités pour mon travail, avec les autres joueurs...» Franchement, il était gêné de me dire ça. Mais moi j’étais encore plus gêné que lui. Cette mentalité m’a blessé sur le coup.

Pour en revenir à Valbuena, j’ai une autre anecdote. Il y a plusieurs années, un de mes coéquipiers avait un de ses meilleurs potes qui était hacker. C’était un as de l’informatique. Ce mec, je le connaissais très bien, il était tout le temps avec nous. Il y a deux semaines, mon ancien coéquipier est venu nous rendre visite au club. J’ai passé du temps avec lui, et je lui ai demandé des nouvelles de son pote. Il m’a dit: «Tu sais quoi ? Il est en prison. C’est lui qui faisait chanter Valbuena...» J’étais sur le cul ! Mais ce mec-là connaissait tellement de joueurs...»

«Si Benzema aime vraiment ses "potes", il devrait leur donner lui-même les 150 000 euros»

«Il y a tellement de joueurs qui n'arrivent pas à se déconnecter de leurs amis d'enfance...»

«Le mec qui faisait chanter Valbuena connaissait tellement de joueurs...»

Hugo Guillemet